Ventre : Cette mauvaise habitude qui le fait grossir !

D’après une dernière étude menée par des scientifiques américains… Une mauvaise habitude du quotidien pourrait nous faire grossir, en particulier au niveau du ventre. On vous explique tout dans cet article. Lisez la suite !

La graisse du ventre : Une récente étude !

La graisse du ventre : Une récente étude !

Alors que la durée idéale du sommeil serait d’environ 8 heures… D’après un sondage Ipsos, deux Français sur trois ont effectivement déclaré « manquer de sommeil ». On le sait, cette mauvaise habitude a de nombreuses conséquences sur notre santé.

En effet, dans une récente étude publiée dans le Journal of the American College of Cardiology.. Des chercheurs américains ont donc mis en avant un autre effet néfaste du manque de sommeil. Résultat ? Cette mauvaise habitude pourrait augmenter de manière significative la prise de poids notamment au niveau du ventre.

Le manque de sommeil, un phénomène de plus en plus fréquent

Le manque de sommeil, un phénomène de plus en plus fréquent

En effet, selon les scientifiques, le manque de sommeil est un phénomène de plus en plus répandu. Aux États-Unis, plus d’un tiers des adultes ne dorment pas assez, et d’ailleurs, ce en partie à cause du travail. Au-delà des risques de maladies cardiovasculaires, démontrés par de nombreuses études…. Le manque de sommeil pourrait également avoir un impact sur la prise de poids au niveau du ventre.

Alors, pour mener à bien leurs travaux… les scientifiques de la Mayo Clinic ont effectivement conduit une expérience sur 12 personnes en bonne santé. Ceci afin d’étudier les vraies conséquences du manque de sommeil sur la santé.

La graisse du ventre : Déroulement de l’étude !

La graisse du ventre : Déroulement de l’étude !

Les chercheurs ont alors séparé les participants en deux groupes. Lors des quatre premiers jours d’observation, ces derniers ont tous dormi neuf heures chaque nuit. Ensuite, pendant deux semaines consécutives, les volontaires du groupe 1 n’ont eu le droit qu’à quatre heures de sommeil. Tandis que ceux du second groupe bénéficiaient de neuf heures de sommeil.

En effet, tout au long de l’enquête, chaque groupe a pu donc choisir librement sa nourriture. Les scientifiques ont ainsi surveillé et mesuré l’apport et la dépense énergétique. Aussi le poids, la composition corporelle, la répartition des graisses, y compris la graisse du ventre, qui s’accumule entre les muscles et les organes abdominaux.

Manque de sommeil : il augmenterait de 9% la graisse abdominale et de 11% la graisse viscérale

Manque de sommeil : il augmenterait de 9% la graisse abdominale et de 11% la graisse viscérale

Enfin, au terme de leur expérience, les scientifiques ont constaté que les participants appartenant au groupe qui ne dormait que quatre heures par nuit consommaient près de 300 calories par jour. Ceci avec 13 % de protéines et 17 % de plus de graisses.

Mais ce n’est pas tout. Les enquêteurs ont aussi observé une augmentation de 9 % de la surface totale de graisse abdominale et de 11 % de la graisse viscérale abdominale. Ceci par rapport aux volontaires qui dormaient neuf heures par nuit.

« Nos résultats montrent qu’un sommeil écourté, même chez des sujets jeunes, en bonne santé, est associé à une augmentation de l’apport calorique, à une très légère prise de poids et à une augmentation significative de l’accumulation de graisse à l’intérieur du ventre ». Déclare le Dr, Virend Somers, professeur de médecine cardiovasculaire dans un communiqué.