Valérie Benaïm : son harceleur condamné à deux mois de prison

Valérie Benaïm : son harceleur condamné à deux mois de prison

La personne qui avait menacé, en septembre dernier, Valérie Benaïm de mort a été condamnée de deux mois de prison par le tribunal. Information divulguée par Le Figaro.

Valérie Benaïm : son harceleur condamné à deux mois de prison

Valérie Benaïm : le condamné avoue les faits

Le mardi 29 décembre, Samir E. a effectivement été condamné à deux mois de prison avec sursis par le tribunal de Nanterre. Ceci pour avoir harcelé et menacé de mort la chroniqueuse Valérie Benaïm en septembre dernier, indique le Figaro. À la barre, le jeune homme, qui avait alors déclaré vouloir « en découdre avec les juifs ». Reconnaissant les mots « un peu déplacés ». Et juste avant d’avoir confirmé qu’il ne connaissait également pas la chroniqueuse, il déclare que ce n’était qu’un « malentendu ».

Valérie Benaïm : victime de l'antisémitisme du quotidien

Valérie Benaïm victime de l’antisémitisme du quotidien

Considéré « comme un Cotorep » en raison de ses « problèmes psychologiques ». Il fait un suivi médical et suit un traitement au quotidien. « L’accusé âgé de 33 ans, avait donc démenti avoir insulté la partenaire de Cyril Hanouna sur les réseaux sociaux. Il affirme qu’il ne savait pas écrire ».

Valérie Benaïm : Instable psychiquement

Un autre harceleur qui attend son verdict

En septembre dernier, Valérie Benaïm dénonçait sur l’émission de “Touche Pas à Mon Poste” présentée par Cyril Hnouna, les propos du rappeur Freeze Corleone. Certains étaient comme antisémites par la Licra.

Un autre harceleur qui attend son verdict

Provoquer coute que coute la chroniqueuse

Une intervention qui avait donc provoqué de nombreux internautes, dont Samir E. En effet, ce dernier avait dans un premier temps insulté la compagne de « Patoche » sur les réseaux sociaux. Puis il s’est rendu au studio de Canal+ avec l’intention de s’en prendre à elle. 

Un autre harceleur qui attend son verdict

Selon l’avocat Estelle Colin, qui a avait demandé sa condamnation à quatre mois de prison et dénoncé les propos comme faisant partie de « l’antisémitisme du quotidien », Samir E. « savait très bien ce qu’il faisait ». Une autre affaire en cours et à suivre !


Outziouar Abderrazak

Passionné par la téléréalité, je m’intéresse également à toutes les actualités et news people. J'aime aussi recueillir et écrire des informations sur les célébrités.