Ustensiles : Cet objet de cuisine extrêmement dangereux 

Attention aux ustensiles de cuisine. Cet objet culinaire qu’on a tous dans nos cuisines s’avère extrêmement dangereux pour la santé ! Ne vous inquiétez pas, on va tout vous dire sur le sujet.

Votre santé en danger !

Votre santé en danger !

Cher lecteur, pour ne pas se faire avoir, il est important d’ouvrir l’œil et de vérifier la composition des produits. Mais si la composition des aliments se veut être un critère essentiel, il en est de même pour les ustensiles de cuisine.

Et oui, même si les consommateurs n’y pensent pas assez, certains objets culinaires pourraient s’avérer être toxiques. D’ailleurs, le site UFC-Que-Choisir s’est penché sur la question. La rédaction Leenkus fait le point sur un ustensile particulièrement dangereux pour la santé. 

Des ustensiles pratiques, mais nocifs pour la santé ?

Des ustensiles pratiques, mais nocifs pour la santé ?

Le l’UFC-Que-Choisir a donc mené une enquête sur des points clés concernant l’alimentation et la santé des consommateurs. Dernièrement, l’association tire la sonnette d’alarme. Un objet culinaire parmi les ustensiles utilisés par de nombreux Français serait dangereux pour la santé. 

Il s’agit en effet des moules en silicone. En cause ? L’enquête réalisée a montré que sur une trentaine de moules en silicone destinés à la pâtisserie.. On retrouvait la présence de substances « préoccupantes » qui ont tendance à « migrer vers les aliments ». Ceci lors de la cuisson dans la majorité du temps.

UFC-Que-Choisir alerte !

UFC-Que-Choisir alerte !

Pour arriver à ce résultat final, les experts ont effectué plusieurs épreuves sur ces ustensiles de cuisson. Les spécialistes ont mesuré grâce à ces expériences : “ la nature et l’évolution des quantités de substances émises”. Le résultat ! Sur 29 moules au total, 23 laissent “migrer vers les aliments des substances en quantités élevées, voire dans certains cas des substances particulièrement dangereuses”. 

En effet, l’un des principaux problèmes concernant ces substances reste le niveau de ces dernières puisque “pour certains moules la limite maximale prévue par la réglementation française pour l’ensemble des substances” est largement dépassée.

En outre, pour certains ustensiles la cuisson augmenterait la quantité de ces substances. Le moule Tupperware testé par l’UFC-Que-Choisir a ainsi émis “ par exemple 15 fois plus de substances à la 3e cuisson qu’à la première”. 

Soyez vigilant !

Soyez vigilant !

De plus, comme l’expliquent nos confrères de Parisien… Certaines substances présentes dans ces ustensiles inquiètent fortement. « Certains moules relarguent des substances particulièrement préoccupantes susceptibles de provoquer des cancers, des mutations génétiques ou des dommages pour les fonctions reproductrices ». Peut-on notamment lire, comme le decamethyl-cyclopentasiloxane, le dodecamethyl-cyclohexasiloxane ou l’octamethylcyclotetrasiloxane. Une substance considérée d’ailleurs comme « extrêmement préoccupante » par l’Union européenne. 

Verdict ! L’organiste a considéré 23 moules sur 29 comme “peu sûrs” par l’organisme. Il a ainsi jugé sic comme “à éviter” en raison de la présence des substances évoquées précédemment. 

Un cadre réglementaire strict sur les ustensiles de cuisine !

Un cadre réglementaire strict sur les ustensiles de cuisine !

Face à cette situation, l’association encourage donc « les autorités européennes à définir un cadre réglementaire strict sur le matériel de cuisine en silicone, en interdisant notamment toutes les substances dont la nocivité est démontrée ou suspectée ». Et demande à la DGCCRF « de réaliser des contrôles renforcés ».

Chers passionnés de cuisine, faites donc attention, la prochaine fois que vous achèterez ces ustensiles de cuisine, ouvrez l’œil. Toutefois, rassurez-vous. Tous les moules en silicone ne sont pas à jeter. L’UFC-Que-Choisir affirme ainsi que certaines marques ont su tirer leur épingle du jeu. « Notre test démontre en effet que certains fabricants comme Tefal ou Ikea vendent des moules quasiment inertes vis-à-vis des aliments ».

Meriem Meskouk

Créatrice et curieuse, j'ai grandi en compagnie des livres, toujours à la recherche de nouvelles expériences à mener. Aussi, je suis passionnée par la cuisine et la photographie culinaire.