Télétravail : Voici 3 erreurs à éviter pour un bureau Feng Shui

Le télétravail s’avère plus compliqué à vivre qu’on ne l’imaginait. Tout le monde n’a pas la place d’équiper un véritable bureau chez soi. En effet, pour travailler en toute sérénité, Stéphanie Gelbart, spécialiste de la pensée chinoise et maître Feng Shui, fait le point sur les erreurs à ne pas commettre. Lisez le guide !

Erreur n°1 télétravail : travailler en mode nomade un peu partout

Erreur n°1 télétravail : travailler en mode nomade un peu partout

Télétravail : certains s’installent sur un coin de table dans la cuisine pour une visioconférence. Ou regardent leurs mails au lit et s’avachissent dans le canapé pour travailler sur un dossier… Erreur !

« La 1 ère chose importante, c’est d’être calé, bien posé dans un endroit dédié. Ne serait-ce que dans son assise, il est fondamental de s’installer confortablement. Même si on travaille sur une chaise de cuisine, je recommande de mettre un petit coussin dans le dos au niveau des reins et de caler sa colonne vertébrale pour se tenir bien droit lorsqu’on est à sa tâche. Évitez de travailler sur un tabouret, cela peut vous disperser. Le télétravail nous déconnecte de la réalité. Pour y remédier, l’ancrage est très important. Pour se reconnecter à la terre, il faut aussi bien caler ses pieds. Au besoin, prendre une pile de livres, une cagette retournée.  » Conseille Stéphanie Gelbart.

Erreur n°2 : oublier ses perspectives de temps et d’espace

Erreur n°2 : oublier ses perspectives de temps et d’espace

En fait, en dehors du cadre existant sur votre lieu de travail… On peut notamment perdre la notion de temps et d’espace. « En télétravail, on peut rester enfermé dans des systèmes de fonctionnement ou la notion d’évolution, d’efficacité et de perspective s’amoindrit. Il est important d’avoir une perspective. Concrètement, quel est le but que je veux atteindre, pour aujourd’hui mais aussi dans l’absolu ». Précise ainsi la spécialiste.

Erreur n°3 : évitez de mélanger les espaces pros et perso

Erreur n°3 : évitez de mélanger les espaces pros et perso

En effet, quelle que soit la taille de votre espace de vie… Il faut délimiter l’espace de travail et l’espace de vie. « Si j’ai du linge à plier sur la table et que je travaille à côté, avant de démarrer, je mets le linge hors de ma vue. Sinon cela va accaparer mon esprit sur quelque chose d’inachevé. De même, quand j’ai terminé mon travail, je range mon ordi dans une valise ou une cagette pour passer à autre chose.. » Explique l’experte.

De même, si on a par exemple un bureau dans la chambre, il faut donc tenter de délimiter l’espace travail de l’espace de nuit. « On peut le faire en mettant un tapis au sol autour du bureau, qui permet de créer deux zones dans l’espace ou encore un paravent. L’idéal, c’est de fermer ses dossiers et d’aller se coucher en ayant le moins de visibilité possible sur son espace de travail « . Ajoute ainsi Stéphanie Gelbart.

Erreur n°4 télétravail : dissimuler son intérieur

Erreur n°4 télétravail : dissimuler son intérieur

Télétravail : il n’est pas toujours facile d’assumer son intérieur lors des visioconférences. Qu’il soit luxueux ou en pagaille, on lui préférera souvent un fond flouté voire fantaisiste.

Stéphanie Gelbart, spécialiste de la pensée chinoise déclare : « Les gens qui font des réunions en visio ont plus à gagner à montrer leur intérieur et à assumer le site qu’elles occupent plutôt que de mettre une image de fond ou un flou. C’est beaucoup plus réel et ça peut créer du lien avec les autres. C’est aussi une invitation à choisir l’angle et la perspective qu’on laisse à voir aux autres. »