Télé : Pourquoi les programmes commencent-ils autant en retard ?

Petit à petit, vos programmes télé du soir commencent de plus en plus tard. Et le respect du téléspectateur dans tout ça ? Lisez la suite !

Télé : La spéculation des programmes ?

Télé : La spéculation des programmes ?

Et le film du soir débuta à 21 h 27 ! Tel est en fait le triste record détenu par la chaine C8. Cette dernière a fait donc démarrer son programme plus de douze minutes après l’horaire annoncé dans les magazines TV.

En cause ? Les élucubrations de Cyril Hanouna et de ses compères de l’émission ‘Touche pas à mon poste’ ! sur la chaîne en clair du groupe Canal+. Aussi, la multiplication des spots publicitaires à un horaire particulièrement stratégique pour les chaînes.

Et ce n’est pas mieux sur TMC, qui agit de même avec l’autre émission télé du moment, Quotidien, présentée par Yann Barthès.

Un sport cathodique

Un sport cathodique

Fatigué de recevoir de nombreuses lettres de téléspectateurs mécontents de poireauter devant les aventures d’Olivier de chez Carglass, en attendant le début de celles d’Indiana Jones… Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a brocardé, il y a deux ans, les deux diffuseurs.

En effet, ces deux exemples sont loin d’être des exceptions. Le retard sur les horaires, affichés quinze jours d’avance, dans la presse, est devenu un sport cathodique. Parfois, l’écart est si grand qu’il rappelle ainsi celui du nombre de participants à une manifestation, selon qu’on se place du côté de la police ou des manifestants.

Pas de pitié pour les lève-tôt

Pas de pitié pour les lève-tôt

Résultat ? Les programmes télé se terminent alors rarement avant 23 heures. Sans pitié pour les lève-tôt et les audiences des émissions de deuxième partie de soirée.

Alors que votre série ou votre programme favori démarrait aux alentours de 20 h 51 il y a encore sept ans… La moyenne est passée désormais à 21 h 04 en 2019. Encore pire, en dix ans, l’heure de début du prime time a été décalée de vingt-cinq minutes ! 

« Ces procédés permettent de placer un maximum de publicité à un moment où il y a le plus de spectateurs et où les marques sont donc prêtes à payer davantage pour que leurs spots soient diffusés ». Justifie un expert du monde de la réclame. Ce dernier rappelle aussi que les chaînes sont limitées à douze minutes de pub par heure. Et estime à 100 000 euros les gains supplémentaires enregistrés par TF1 avec cette technique.

La télé a oublié ses promesses !

La télé a oublié ses promesses !

Et le public dans tout ça ? En effet, si le rappel à l’ordre du CSA a un peu amélioré la situation… Le gendarme de l’audiovisuel se félicite d’avoir réduit « des trois quarts » ce décalage. Les chaînes ont donc accepté d’afficher un horaire de départ plus proche du démarrage réel du programme : 21 h 05 pour la plupart, voire 21 h 15 pour TMC ou C8.

En revanche, la pandémie est passée par là ! Devant l’effondrement de leurs recettes publicitaires, la télé semble avoir oublié donc ses promesses.

Les plateformes leur disent merci !

Les plateformes leur disent merci !

Le non-respect des horaires des programmes télé ? C’est désormais un bon coup de pub pour les services de vidéo à la demande. Notamment Netflix, Amazon Prime Video, Salto.. . Des plateformes où on peut effectivement lancer son film ou sa série favorite quand on veut et sans publicité.

Cependant, un modèle plus proche d’une chaîne à péage que des chaînes gratuites. À moins de s’abonner à une offre Avod, financée par le visionnage obligatoire de huit à dix minutes de pub par heure (Molotov ,Wild Side TV…). Mais cette fois, sans mauvaise surprise sur les horaires.