Sport : Quelles activités pour développer son souffle ?

Une bonne respiration est essentielle pour bien vivre. Grâce au sport, notamment à l’activité physique, on peut désormais la travailler et l’améliorer. On vous dit plus !

L’importance du sport !

L’importance du sport !

Plus on est essoufflée, moins on fait d’effort. C’est souvent lorsque les difficultés respiratoires surviennent que l’on prend conscience de l’importance du souffle. « Or, notre corps, notre cœur et nos poumons perdent vite leurs capacités. Par ailleurs, en vieillissant, ces dernières baissent naturellement et si on ne les travaille pas, on rentre vite en fragilité », prévient le Dr Ianis Mellerin.

Certes, on peut toujours agir avant qu’il ne soit trop tard, tout en pratiquant un sport adapté à son âge et à ses aptitudes. « Idéalement, il faudrait faire du sport a minima deux à trois fois par semaine, en commençant par des séances de quinze minutes puis en augmentant la durée. Si celles-ci sont encadrées, cela crée une dynamique. »

Sport : La marche, une valeur sûre

Sport : La marche, une valeur sûre

La marche est une activité très simple, recommandée même quand on a le cœur fragile. En effet, celle-ci a une action complète sur l’organisme, développant endurance cardiaque et musculaire. Ainsi, il est facile d’adapter son rythme. Plus exigeante, sa cousine nordique est particulièrement conseillée. Par ailleurs, les bâtons permettent de marcher plus vite, tout en limitant les chocs.

« Je conseille de démarrer avec un éducateur sportif, pour acquérir la technique et avoir de précieux conseils. C’est la même chose pour la randonnée encadrée ». Explique le spécialiste. Alors si vous ne souffrez pas de douleurs d’épaule, coude, dos, poignet… le golf et le longe côte présentent également un intérêt.

Sport : Le vélo, un bon stimulant des poumons

Sport : Le vélo, un bon stimulant des poumons

Ce sport accroît les capacités pulmonaires surtout si on roule en plein air. En effet, en dosant son effort, on peut se remettre en selle même après un infarctus. Seule l’arthrose de la rotule pourrait vous contraindre à y renoncer.

Aussi, pensez au vélo d’appartement, idéal par mauvais temps, ou encore à l’Aquabike. La résistance de l’eau augmente effectivement le travail pulmonaire. Les personnes souffrant d’arthrose devront cependant se montrer vigilantes quant à leurs douleurs.

La natation… une excellente activité 

La natation… une excellente activité 

Ce sport est un excellent traitement ! Pour travailler en douceur, rien de mieux que nager ! Conseillée à tous, les médecins préconisent cette activité dans le traitement de maladies cardio-vasculaires et de l’asthme. Ainsi, elle développe la cage thoracique, l’endurance cardio-vasculaire et la musculature, sans agresser les articulations. Alors, il suffit de trouver la nage adaptée à ses éventuelles faiblesses ou maux. Par ailleurs, l’Aquagym est aussi recommandée, à condition de ne pas forcer.

Bien expirer, ça compte aussi !

Bien expirer, ça compte aussi !

Par manque d’exercice, notre respiration se fait de plus en plus courte et superficielle. En effet, c’est elle qui apporte l’oxygène jusqu’au sang pour irriguer les organes. En s’entraînant à respirer, on peut renforcer ses capacités. Inspirez et expirez par le nez, en veillant à ce que l’expiration soit plus longue que l’inspiration (6 à 10 secondes contre quatre secondes). Gonflez le ventre à l’inspiration, rentrez-le à l’expiration.

Le conseil du pro !

Le conseil du pro !

« Pour garder la forme et le souffle, faites du sport !  Au quotidien, bougez le plus possible, montez les escaliers, ne restez pas assis plus d’une heure, levez-vous et marchez au moins cinq-dix minutes toutes les heures et demie, évitez la voiture quand c’est possible et faites des exercices de respiration. » Conseille le Dr Ianis Mellerin, médecin fédéral national pour la Fédération française d’éducation physique et de gymnastique volontaire (FFEPGV).