Sophie Davant se confie: Elle vit très mal les photos prises à son insu

Sophie Davant vit comme un viol les photos prises à son insu

Au micro d’Europe 1 Sophie Davant se confie : « Je ne m’en fiche pas du tout. Je le vis très mal ». Déclara-t-elle ainsi, lors de l’émission Winter club, ce jeudi 23 décembre. « A chaque fois je voyais ça comme un viol, comme une intrusion dans ma vie privée.

Sophie Davant se confie

Sophie Davant se confie

Mais bon, je n’arrêterai pas de vivre pour autant. « La présentatrice d’Affaires conclues évoque la photo publiée en couverture du dernier numéro du magazine voici. Celui-ci a été pris par un paparazzi, à son insu. On la voit au restaurant, en compagnie de l’animateur et journaliste William Leymergie.

Une photo prise à son insu dans un restaurant

Une photo prise à son insu dans un restaurant

La photo ayant été prise à l’intérieur du restaurant, Sophie Davant accuse l’un des clients. «Cela ne se fait même plus sur la place publique. Cela signifie que ce sont certainement les clients du restaurant qui prennent des photos avec un téléphone portable et les vendent. Les temps ont vraiment changé », a-t-elle dit désolée.

Son lien d'amitié avec William Leymergie

Son lien d’amitié avec William Leymergie


Sophie Davant a d’ailleurs travaillé pendant des années aux côtés de William Leymergie, qui l’avait choisie pour présenter C’est au programme, en 1998. Dans son livre paru en mai dernier, Ce lien qui nous lie, (Ed. Albin Michel), elle est revenue sur sa rencontre, avec William Leymergie, en 1989, « le plus important », écrit-elle.

William Leymergie et Sophie Davant amis très proches

William Leymergie et Sophie Davant amis très proches

Elle raconte aussi le lien fraternel qui les unit : « J’ai eu le privilège rarissime de rejoindre son cercle familial… De voir ses fils grandir et ses petits-enfants naître. J’ai même failli accoucher de mon fils sur le tapis de sa maison de campagne… Bref, désormais, nous sommes et resterons très proches, à vie !“

"froid et distant"

« froid et distant »

Au début Sophie Davant le trouve « froid et distant », écrit-elle dans son livre : « William impressionne quand il décide de ne pas vous mettre à l’aise ! Il a mis longtemps à baisser sa garde. Il fallait amadouer et séduire la bête blessée… », a ainsi confié l’animatrice de 58 ans.

https://youtu.be/belY0UcC4vk