Sommeil : Comment choisir l’oreiller parfait ?

Selon la dernière enquête de l’Institut national du sommeil et de la vigilance… Les troubles du sommeil concernent aujourd’hui 41 % des Français. En effet, choisir l’oreiller qui vous convient pourrait bien vous aider à retrouver des nuits réparatrices.

Posez les bonnes questions pour faire le meilleur choix !

Posez les bonnes questions pour faire le meilleur choix !

Un oreiller combinant souplesse et fermeté joue un rôle majeur dans la qualité du sommeil. Choisir le bon oreiller permet de prévenir ou de résoudre certains problèmes de douleurs cervicales, explique Jonathan Bouchoucha, ostéopathe.

En effet, c’est bien lui qui soutient votre nuque et permet ainsi à votre dos de prendre la meilleure position pendant votre sommeil. L’oreiller doit alors épouser le cou et maintenir la tête dans son alignement. Tout en permettant à la colonne vertébrale de garder ses courbures naturelles.

Selon sa position de sommeil !

Selon sa position de sommeil !

Sommeil : alors si vous dormez sur le ventre, choisissez un oreiller souple et fin (environ 5 cm d’épaisseur), pour que la tête reste dans le prolongement naturel de la colonne vertébrale. Ceci afin d’éviter toute tension musculaire.

Pour un bon sommeil, si vous dormez sur le dos, optez donc pour un oreiller plus ferme, mais pas trop volumineux. Ceci pour maintenir la nuque sans la casser et que la tête reste alignée avec la colonne.

« Si vous faites partie de ceux qui dorment sur le côté, et que vous présentez des douleurs cervicales, je vous recommande de choisir un oreiller à support ferme, entouré d’une couche de garnissage souple, capable à la fois de maintenir la tête fermement, mais aussi d’englober confortablement l’ensemble du crâne et du cou. » Précise Jonathan Bouchoucha.

Un entretien indispensable pour un sommeil sain

Un entretien indispensable pour un sommeil sain

Sommeil : sans un entretien régulier, les oreillers peuvent rapidement devenir de véritables bouillons de culture. En effet, au fil des nuits, ils stockent les transpirations les peaux mortes et les microbes.

Pour éviter cette prolifération de bactéries, protégez donc l’oreiller d’une sous-taie et d’une taie en coton respirant, que vous changerez toutes les semaines. Pensez aussi à lui nettoyer tous les 10 mois au pressing et changé tous les trois ans.

Pour soulager une pathologie

Pour soulager une pathologie

L’oreiller carré maintient la tête mais aussi le haut du corps et permet ainsi une relaxation optimale. L’oreiller rectangulaire offre un meilleur alignement des vertèbres cervicales et s’avère plus propice au sommeil profond. Aussi, il est également mieux adapté aux personnes de grande taille.

« Se réveiller le matin courbaturé ou migraineux peut notamment être le signe d’un mauvais choix d’oreiller. En effet, la nuque et les cervicales peuvent souffrir de mauvaises positions et de contraintes inadaptées durant le sommeil, en lien avec un relâchement du cou qui n’est pas optimal. Il est alors essentiel de choisir l’oreiller adapté à ses douleurs ». Déclare Jonathan Bouchoucha

Un oreiller personnalisable

Un oreiller personnalisable

Un oreiller se teste sur plusieurs nuits, le temps de s’y habituer. Les oreillers munis d’un garnissage ajustable, s’adaptent aux habitudes de sommeil et au besoin de soutien cervical de chacun.

« Mes patients ont souvent besoin de quelques nuits d’adaptation avant de trouver le niveau de garnissage qui leur convient le mieux ». Explique Jonathan Bouchoucha. En effet, c’est lorsqu’ils ont trouvé cet équilibre entre besoin de soutien et de confort qu’ils se mettent à dormir nettement mieux. »