Sites et applications de rencontres : Attention aux escrocs !

En France, parmi les neuf à dix millions de célibataires de plus de 50 ans cherchent l’âme sœur sur un site ou une application de rencontres. Méfiez-vous des escrocs !

Sites de rencontres : méfiez-vous des faux comptes

Sites de rencontres : méfiez-vous des faux comptes

Nos Belles Années, Facebook, Bumble, Passions, Tinder, Disons Demain… Les sites et applications de rencontres ne manquent pas. Aussi, les escrocs prennent d’assaut ces outils ! En effet, selon Arkose Labs, spécialiste de la cybercriminalité… Plus de quatre millions d’escroqueries ont été réalisées en 2021 via ces plateformes numériques !

On connaissait bien les beaux parleurs, qui affirment adorer le sport alors qu’ils sont en réalité méfiants et plutôt bière et télé. Mais les sites de rencontre regorgent aussi de faux profils. Des comptes créés uniquement pour nous soutirer de l’argent.

Les photos d’une personne sont floues ou au contraire parfaites ? Recherchez la photo sur Google Images (images.google.com). Vous verrez alors s’il s’agit effectivement du cliché d’une célébrité ou d’un autre internaute.

La bio de Michael est presque vide, et son profil n’affiche que cinq amis ? Ignorez-le immédiatement ! Pascal vous écrit une milliseconde après la sélection de son profil ? Méfiance ! Seuls les « bots » (des profils robots malveillants) sont aussi rapides.

Arnaque au sentiment !

Arnaque au sentiment !

Après des semaines d’échanges sur un site ou une application re rencontre, Jean-Philippe vous demande de l’argent afin de payer le billet d’avion pour venir vous voir ? Proposez plutôt de le rejoindre.

Si ce n’est pas possible, passez donc votre chemin. Il suggère de lui envoyer une carte prépayée pour faire face à une galère ponctuelle : maman malade ou un objet bloqué à la douane ? Fuyez au seul mot de « carte prépayée ». Désormais, c’est le moyen de paiement préféré des escrocs. Puisque l’argent ne peut être tracé.

Idem si Jack vous propose un placement imbattable : selon Interpol, les escrocs « sentimentales » impliquent très souvent de faux investissements.

Ne sortez pas de site ou application !

Ne sortez pas de site ou application !

Si votre ami virtuel vous suggère de cliquer sur un lien, abstenez-vous ! En fait, des logiciels malveillants pourraient infecter votre ordinateur, votre smartphone ou encore votre tablette.

Votre amoureux désire discuter en dehors du cadre de l’appli ? Si c’est pour prendre un café, pourquoi pas ! Toutefois, s’il veut échanger via Skype ou WhatsApp, méfiance. Ce dernier pourrait donc enregistrer vos échanges puis essayer de vous faire chanter avec des montages douteux !

Sites et applis de rencontres : victime, je fais quoi ?

Sites et applis de rencontres : victime, je fais quoi ?

Aller au commissariat vous gêne ? Signalez la fraude au site concerné puis aux autorités via Internet-signalement.gouv.fr.

En fait, le service d’aide aux victimes du ministère de la Justice (France Victimes, 116 006, appel gratuit de 9 h à 19 h, 7 jours/7) propose également un soutien psychologique et des conseils.

Les conseils de l’expert !

Les conseils de l’expert !

« N’envoyez jamais de photos intimes sur un site ou une application et choisissez des prises de vues éloignées, sans gros plan. Victime de chantage, refusez de payer et portez plainte. Ne vous laissez pas intimider : certains escrocs vont jusqu’à se faire passer pour les parents d’un mineur à qui l’on aurait envoyé des messages. » Mets en garde Arkose Labs, spécialiste de la cybercriminalité.