HomeDiversSexisme : Clémentine Sarlat "C’est quoi la différence entre une femme et...

Sexisme : Clémentine Sarlat “C’est quoi la différence entre une femme et une chienne ?

Le lundi 22 mars, Clémentine Sarlat a parlé du sexisme dans les rédactions sport en France, dans “C à vous”. En effet, cela fut l’occasion pour elle de se rappeler d’une blague déplacée d’un rédacteur en chef. Apparemment, c’était quand elle était encore salariée de France Télévisions.

Un témoignage marquant !

Un témoignage marquant !

Le dimanche 21 mars, le documentaire « Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste », diffusé sur Canal+, a fait grand bruit. En effet, on a pu retrouver le témoignage de la journaliste Clémentine Sarlat, parmi de nombreux autres témoignages récoltés par Marie Portolano. D’ailleurs, c’était l’un des plus marquants.

Clémentine Sarlat

Clémentine Sarlat : la première journaliste sportive à parler de sexisme

Cependant, Clémentine Sarlat fut la première journaliste sportive à parler de sexisme dans les médias sportifs. Désormais, cela fut lors d’un entretien pour le journal L’Équipe. Par ailleurs, le documentaire dans lequel elle est intervenue, le lundi 22 mars, fut l’un des plus commentés sur les réseaux sociaux. C’est donc pourquoi France 5 l’a accueillie en duplex depuis Bordeaux, afin qu’elle puisse réagir plus longuement à la polémique.

Clémentine Sarlat dans C à vous

la goutte qui a fait déborder le vase

Désormais, cela fut l’occasion pour Clémentine Sarlat d’évoquer une anecdote avec un rédacteur en chef. Apparemment, c’était la goutte qui a fait déborder le vase.

Clémentine Sarlat : "Tout le monde savait"

Clémentine Sarlat : “Tout le monde savait”

Selon Clémentine Sarlat, cela fut partie de ce qu’elle décrit comme « La culture du boys club ». Cependant, elle raconte la « blague géniale » que lui a lancé le rédacteur en chef. “C’est quoi la différence entre une femme et une chienne ? Le prix du collier”. Néanmoins, Clémentine Sarlat n’a pas du tout réagi.

La journaliste de France Télévisions

Une blague douteuse

D’ailleurs, le rédacteur en chef était même étonné et l’a fait savoir. “Oui c’est la phrase classique, on ne peut plus rien dire, on ne peut plus rigoler de rien. Effectivement c’était 8 heures du matin dans un café dans un aéroport, effectivement je n’ai pas du tout rigolé”.

Clémentine Sarlat

Désormais, c’était l’annonce de Clémentine Sarlat dans “C à vous”. Ensuite, elle a rajouté :  “Je précise qu’à France Télévisions c’est notoire. Il y’a 95 % d’hommes dans le service de sport, je passais pour la féministe extrémiste dans ce service.  C’est pour dire à quel point parfois c’était dérangeant pour eux. Parfois, j’ai un discours complètement décalé de la culture présente”. En outre, elle a également affirmé que « Tout le monde savait » qu’il y avait une lourde ambiance et des blagues dérangeantes.  

Imane Benlimam
Enthousiaste et passionnée, je suis une dilettante qui assouvit ses curiosités intellectuelles à travers son seul exutoire, l'écriture. Ainsi, c'est ma passion pour l'actualité et l'engouement de transmettre qui me donne ce plaisir-là que je vous invite à partager !
SUGGESTIONS