Scandale alimentaire : Carrefour rappel un produit largement consommé par les enfants

Scandale alimentaire : Carrefour rappel un produit largement consommé par les enfants

Après les pizzas, les fromages, les chocolats et le sucre, c’est désormais un produit alimentaire qui fait l’objet d’un rappel chez Carrefour. Peut-on parler de scandale alimentaire ? En tout cas, cela a de quoi inquiéter les consommateurs. On vous dit tout.

Les scandales alimentaires se succèdent

Les scandales alimentaires se sont succédé ces dernières semaines. En effet, en mars 2022, les pizzas surgelées Fraîch’Up de la marque Buitoni ont été rappelées à titre préventif. La raison en est qu’ils ont été considérés par les autorités sanitaires françaises comme la cause de plusieurs cas graves de contamination d’enfants par la bactérie E. coli en France.

Cependant, Le 6 avril 2022, pas moins de 24 000 fromages des Fromageries de Normandie (Groupe Lactalis) faisaient l’objet d’un rappel. Il s’agit de bries, coulommiers, camembert et petits camemberts des marques Normanville, Bon Normand, Pâquerettes, Graindorge, Traditions de Normandie. Les autorités sanitaires ont identifié une « source probable de contamination » de la bactérie responsable de la listériose.

Au cours de la même période, le groupe Ferrero a également rappelé des chocolats de son usine d’Arlon en Belgique. Il s’agissait de produits Kinder des gammes Kinder Surprise, Kinder Schoko-bons, Kinder Mini-Eggs, Kinder Mix, Kinder Happy Moments et Kinder Surprise 100g. Le rappel a été motivé par la découverte d’un lien entre la plante et l’empoisonnement d’enfants européens par la salmonelle.

Les consommateurs sont inquiets

Toujours en avril, le groupe Intermarché a rappelé du sucre vendu par Top Budget suite à la détection de bris de verre dans lesdits produits. Aujourd’hui, ce sont les cordons bleus vendus par Carrefour qui défraient la chronique. En effet, ces produits contiendraient des corps étrangers dont l’ingestion pourrait avoir des conséquences graves sur la santé.

Ces rappels successifs inquiètent les consommateurs. Ainsi, depuis mars 2021, il y a eu 4 377 références d’aliments non conformes ou dangereux.

Qui aurait cru qu’en 2022, des enfants tomberaient malades à cause de chocolats, pizzas ou saucisses achetés en grande surface. Depuis le scandale des produits laitiers pour enfants produits par le géant Lactalis qui a eu lieu en 2017, les contrôles sur les produits alimentaires se sont intensifiés. De plus, le principe de précaution a été plus strictement appliqué.

Les magasins Carrefour rappellent des produits

Le 27 avril 2022, l’enseigne Carrefour a lancé une alerte concernant les cordons bleus vendus dans ses magasins. Cependant, le rappel au consommateur indique qu’il s’agit de cordons bleus de poulet vendus par paire en caisse de 200 g. Ils portent le numéro 29022095B avec une date de péremption au 30/04/2022. Ces produits peuvent contenir du plastique qui peut provoquer des « effets indésirables après ingestion ».

Ce rappel se fait juste après un autre qui touche les saucisses. Cependant, Il s’agit de la saucisse Véritable Jésus de Lyon de la marque Reflets de France (sachet de 600 g). Ils ont été vendus entre le 14 mars et le 21 avril 2022 dans les magasins de la marque Carrefour.

Les références sont les suivantes :

– Lot 205080
– Code article global (GTIN) 3560071431839
– Date limite de consommation, 29 avril 2022

Si vous en avez encore dans vos placards, évitez d’en consommer. Finalement, rapportez-les au magasin Carrefour pour remboursement.

Que va-t-il se passer pour Carrefour ? Un contrôle discutable…

Le débat sur le contrôle des produits alimentaires revient sur le devant de la scène à cause de ces nombreux scandales sanitaires. Certaines associations pensent que le système d’autocontrôle confié aux industriels ne suffit plus.

Depuis le scandale de Lactalis, Ferrero, etc., leaders sur leurs marchés respectifs, la confiance dans ces grandes multinationales s’est effondrée. Beaucoup réclament une réforme, à l’instar de Karine Jacquemart, directrice générale de l’association de défense des consommateurs.

Scandale alimentaire : Carrefour rappel un produit largement consommé par les enfants

Pour ces derniers, la succession de ces scandales sanitaires est la preuve de l’échec du système de contrôle lui-même. Quant à Quentin Guillemain, président de l’association pour la santé de l’enfant, il pointe le manque de contrôle effectué par les autorités sanitaires.

« Aucune leçon n’a été apprise ! Les vrais contrôles par les autorités sanitaires de ces usines n’existent plus guère », déplore Quentin GUILLEMAIN.

Martin Lavoie

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2016 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, la technologie et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.