Roselyne Bachelot violemment attaquée dans TPMP

Roselyne Bachelot violemment critiquée dans TPMP

Roselyne Bachelot se trouvait-elle devant son écran mardi 1er septembre ?

Toujours-est-il que les chroniqueurs de TPMP l’ont violemment attaquée. La ministre de la culture en a pris pour son grade.

Roselyne Bachelot violemment attaquée

Une image people

La ministre, depuis son retour en politique, a du mal à se défaire de son image people.

Roselyne Bachelot et sa forte personnalité ont joué en sa faveur.

Mais le temps des ses apparitions dans des émissions de divertissement a laissé des traces.

Aujourd’hui les sujets que la ministre de la culture doit traiter sont primordiaux.

On ne rigole plus, la situation est grave et Roselyne Bachelot continue à gesticuler un peu partout. On la voit même beaucoup plus que le président Macron.

Les rediffusions de ses prestations à la télévision dans des émissions comme “Les Reines du Shopping” n’arrangent rien.

Des tournages, certes enregistrés avant sa nomination au gouvernement, mais qui prêtent à confusion. Roselyne Bachelot devrait aujourd’hui se consacrer uniquement à sa fonction.

Sa forte personnalité

Roselyne Bachelot aux Grosses Têtes

La goutte qui fait déborder le vase, car les internautes ont violemment réagi.

Roselyne Bachelot malgré tout, a jugé opportun de participer aux “Grosses têtes” de Laurent Ruquier, lundi 31 août dernier.

Des réactions tellement négatives que Cyril Hanouna a décidé d’en parler avec ses chroniqueurs dans TPMP.

La ministre aux Grosses têtes

La question est posée

Roselyne Bachelot en effet, était elle-même auparavant, chroniqueuse dans “Le Grand Huit” sur C8.

Le sujet de Cyril Hanouna mardi dernier était donc : “Roselyne Bachelot a-t-elle encore sa place dans les émissions de divertissement ?”

Un question posée à tous ses chroniqueurs qui se sont carrément lâchés.

Gilles Verdez attaque en donnant le ton : “Elle n’a pas du tout sa place, mais elle ne peut pas s’en empêcher. Franchement, elle a un ego surdimensionné”.

Roselyne Bachelot critiquée

Roselyne Bachelot critiquée dans TPMP

Il ajoute : “Elle entretient la confusion des genres, parce qu’elle veut redevenir chroniqueuse, elle veut se montrer à la télévision… Mais c’est le politique qui trinque”.

Valérie Benaïm en remet une couche : “Elle n’est légitime à nouveau dans les médias que si elle vient parler de l’action qu’elle a en ce moment au gouvernement”. La situation actuelle est grave estime Valérie.

Une place au chaud !

La chroniqueuse insiste également sur la petite phrase choquante de Roselyne Bachelot sur RTL : “Dites donc les gamins, il faut me garder ma place au chaud hein !”

Heureusement pour la ministre, la chroniqueuse Isabelle Morini-Bosc a tenté de la défendre : “Penser qu’elle dénigre sa fonction sous prétexte qu’elle a fait deux apparitions dans des émissions de divertissement, c’est vraiment avoir une piètre estime de sa capacité à faire la part des choses”,

Roselyne Bachelot et les médias

Pour conclure elle a ajouté : “Et puis, excusez-moi, vous avez l’air de dire que le divertissement ne fait absolument pas partie de la culture… eh bien si ! Donc ce n’est pas si méprisable que ça. Je vous trouve très durs avec elle”.

Chacun pourra se faire son opinion, mais il est incontestable que Roselyne Bachelot agace beaucoup les français.


Maurice Louis

Passionné par l'écriture et l'art, je suis de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! Je m'intéresse à la vie des célébrités en partageant les dernières nouveautés brûlantes.