Roselyne Bachelot.. “Chaque soir, je me dis que c’est peut-être le dernier”

Invitée ce vendredi 23 avril au micro de Jean-Jacques Bourdin, Roselyne Bachelot a confié avec émotion. Touchée par la Covid-19, la ministre de la Culture est revenue donc sur sa peur de mourir.

Roselyne Bachelot revient de loin !

Roselyne Bachelot revient de loin !

Tirée d’affaire, Roselyne Bachelot était de retour sur Tweeter pour évoquer son état de santé après son combat avec le Covid-19. “Heureuse de vous retrouver ! Je reprends des forces chaque jour. Mes pensées solidaires accompagnent tous ceux qui souffrent, ainsi que leurs proches. J’exprime ma profonde reconnaissance aux personnels soignants, qui partout en France, font un travail remarquable”, avait-elle confié sur le réseau social.

Roselyne Bachelot se confie sans fard !

Roselyne Bachelot se confie sans fard !

Pour rappel, la femme politique avait donc contacté le Virus seulement quelques jours après sa première vaccination. Invitée sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin, vendredi 23 avril, Roselyne Bachelot tente d’en plaisanter. “L’avantage c’est que j’ai l’immunité acquise par le vaccin et l’immunité acquise par la maladie” glisse-t-elle ainsi dans un sourire que l’on devine sous son masque.

"Ce n’est pas facile"

“Ce n’est pas facile”

Face au mari d’Anne Nivat, la ministre âgée de 74 ans s’est exprimée avec émotion sur la Covid-19.  Désormais soulagée, Roselyne Bachelot a toutefois révélé que ce n’était toujours “pas facile” pour elle. “Les séquelles sont évidemment importantes. Je les surmonte.”, explique-t-elle.

"C'est une maladie qui va durer plusieurs mois"

“C’est une maladie qui va durer plusieurs mois”

“Mais les gens touchés par la maladie covidaire, et auxquels j’exprime ma solidarité, savent très bien que c’est une maladie qui va durer plusieurs mois.  Et puis, c’est une sorte de sinusoïde. Vous croyez que vous en êtes sorti. Pendant trois quatre jours vous n’avez plus de signes, puis la maladie revient”, a ajouté ainsi Roselyne Bachelot.

"J'essaie d'apprivoiser la mort au maximum"

“J’essaie d’apprivoiser la mort au maximum”

C’est alors que l’animateur lui demande si elle a eu peur de la mort. Roselyne Bachelot n’a cependant pas caché sa peur de mourir. “Oui, à un moment très précis.” confie-t-elle aussi. “On se dit que c’est le moment.  Je suis quelqu’un qui essaie d’apprivoiser la mort au maximum. Chaque soir, je me dis que c’est peut-être le dernier.”. Des déclarations bouleversantes.


Meriem Meskouk

Créatrice et curieuse, j'ai grandi en compagnie des livres, toujours à la recherche de nouvelles expériences à mener. Aussi, je suis passionnée par la cuisine et la photographie culinaire.