Robert Hossein : L’acteur emblématique du théâtre et cinéma est mort

Robert Hossein est mort

Robert Hossein, artiste aux multiples talents, est décédé le 31 décembre à l’âge de 93 ans. Quelques jours après le décès de Claude Brasseur, l’acteur, metteur en scène et réalisateur de cinéma, de théâtre et de télévision. est mort.

Robert Hossein : Mort d’un acteur emblématique du théâtre et cinéma

Robert Hossein : Le septième art est en deuil 

Robert Hossein, figure emblématique du théâtre et du cinéma français des années 60. Il est décédé le 31 décembre 2020 à l’âge de 93 ans. Il a ainsi dépeint l’image d’un artiste qui a marqué toute une génération. Par son talent, sa présence, son courage et son charisme.

Robert Hossein : Le septième art est en deuil

Une famille artistique

Robert Hossein naissait en 1927, d’un père compositeur d’origine iranienne et d’une mère pianiste d’origine ukrainienne. Il a donc commencé sa carrière artistique après des cours d’art dramatique à l’école de Tania Balachova. À 19 ans, il remporte alors son premier succès théâtral dans la pièce “Les Voyous”. Rapidement repéré, il débute sa carrière d’acteur à la fin des années 1940. Il était présent sur “Le Diable Boiteux”, écrit par Sacha Guitry et Du Rififi chez les hommes de Jules Dassin. 

Une famille artistique

Robert Hossein : Un talent repéré aussitôt

Robert Hossein, avait partagé la vedette avec Michèle Mercier dans la série “Angélique Marquise des Anges”. Il a également tourné pour Roger Vadim (notamment dans le film de 1963 “Le vice et la vertu”. Henri Verneuil également (en 1971 dans “Le Casse”) ou encore Claude Lelouch dans le film “Les Uns et les Autres en 1981”. Il a aussi travaillé avec certaines des plus belles actrices, comme Sophia Loren dans le film “Madame Sans-Gêne” (1961).

Robert Hossein : Un talent repéré aussitôt

Un personnage aux multiples talents

Depuis 1955, il combine aussi la réalisation et le jeu d’acteur avec la réalisation de son premier film, “Les Salauds vont en enfer”. En tant que réalisateur, Robert Hossein a émerveillé avec de grands spectacles interactifs et innovants au Palais des sports ou au Palais des Congrès dans les années 70. D’ailleurs, il excelle dans des spectacles tels que “Le Cuirassé Potemkine”, “Notre-Dame-de-Paris” ou encore “Danton et Robespierre”. L’artiste, qui a été directeur du Théâtre du Marigny jusqu’en 2008, a reçu un Molière d’honneur en 1995. Il a aussi rencontré le Pape François en 2016.

Un personnage aux multiples talents

 Robert Hossein : Que des grands projets 

Robert Hossein est également apparu à la télévision dans les feuilletons “Le Tour d’écrou” (1974) ou encore “La Croisade des enfants” (1988). Il est apparu plus tard dans la série “Vénus et Apollon” (2005). Sur le petit écran, il a réalisé les téléfilms “L’affaire Seznec” en 2010 ou “Une femme nommée Marie” en 2013.

Robert Hossein : Que des grands projets

Les Français ne l’oublieront jamais 

« Robert Hossein, l’un de nos plus grands et talentueux acteurs français, a multiplié la diversité de son talent au cinéma et au théâtre… Devenant une figure emblématique et incontournable de la scène artistique française depuis des décennies ». Il avait rapporté l’imagerie d’Épinal à l’AFP en 2010 quand ils avaient choisi Robert Hossein comme le héros de leurs images populaires.


Outziouar Abderrazak

Passionné par la téléréalité, je m’intéresse également à toutes les actualités et news people. J'aime aussi recueillir et écrire des informations sur les célébrités.