Rééquilibrage alimentaire : Maigrir sans se priver 

Rééquilibrage alimentaire : Maigrir sans se priver

Comment composer le menu idéal pour perdre du poids sans se priver ? Découvrez les conseils de Frédérique Chataigner pour un rééquilibrage alimentaire tout en douceur !  

Rééquilibrage alimentaire : les fibres, un bouclier contre le surpoids

Rééquilibrage alimentaire : les fibres, un bouclier contre le surpoids

Pour perdre du poids de façon, il est nécessaire donc d’agir sur trois paramètres : le rééquilibrage alimentaire, l’activité physique et la gestion du stress. Première étape ! Reprendre en main le contenu de son assiette.

« Le manque de fibres, c’est le problème numéro 1 de la plupart des gens ». Affirme Frédérique Chataigner, psychothérapeute, nutritionniste et hypnothérapeute. Avant d’ajouter ainsi : « Les fibres alimentaires sont essentielles dans le cadre d’une alimentation équilibrée : elles ralentissent l’assimilation du sucre par l’organisme, nourrissent le microbiote intestinal, réduisent le risque de surpoids et de diabète… »

Combien de fibres doit-on consommer ?

Combien de fibres doit-on consommer ?

En effet, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) recommande une consommation de 30 grammes de fibres par jour. « Concrètement, cela signifie donc qu’il faut consommer des fibres (une portion) à tous les repas. Privilégiez les légumes en vous efforçant de varier les couleurs (poivrons jaunes, carottes oranges, choux verts, haricots rouges, aubergines violettes…) pour varier les nutriments. »

Rééquilibrage alimentaire : Pour savoir combien de fibres on trouve dans nos légumes, il faut se fier à la Table de composition nutritionnelle des aliments (Ciqual) de l’Anses. En effet, dans 100 grammes de haricots verts, on trouve environ 4 grammes de fibres alimentaires. Ainsi, 100 grammes de chou-fleur en renferment environ 2 grammes ; 100 grammes de courgettes, et environ 1,5 gramme.

Rééquilibrage alimentaire : les protéines pour éviter les compulsions alimentaires

Rééquilibrage alimentaire : les protéines pour éviter les compulsions alimentaires

Les recommandations officielles sont de consommer quotidiennement 4 fois son poids (en kilos) d’aliments protéinés (en grammes). En clair : « si vous pesez 100 kilos, vous devriez consommer 400 grammes d’aliments protéinés par jour (100 x 4 = 400, et on transforme les kilos en grammes) ». Explique Frédérique Chataigner. 

En effet, toujours d’après la spécialiste, le meilleur aliment protéiné reste l’œuf. Ce dernier pèsent en moyenne 60 grammes à l’unité. Ensuite, arrivent  le fromage de chèvre et le seitan. 

« On sait que les protéines nourrissent la masse musculaire de l’organisme. Mais ce que l’on sait moins, c’est que les protéines agissent au niveau des neurotransmetteurs qui circulent dans le cerveau ». Souligne Frédérique Chataigner, experte en rééquilibrage alimentaire.

Les acides gras, indispensables au bon fonctionnement de l'organisme

Les acides gras, indispensables au bon fonctionnement de l’organisme

Rééquilibrage alimentaire : Toutefois, il faut faire la différence entre les « bonnes » matières grasses. Notamment l’oméga-3, huile de coco, huile d’olive, petits poissons gras, graines de chia, noix, oléagineux… Et les « mauvaises » matières grasses. Comme l’oméga-6 et acides gras trans, que l’on trouve surtout dans les produits ultra-transformés : sauces industrielles, plats préparés.

Les matières grasses doivent représenter entre 30 % et 40 % de l’apport calorique quotidien. Les spécialistes recommandent donc d’en consommer à tous les repas ! « Pour les oméga-3, prenez environ 4 c. à s. d’huile d’olive par jour. » Longtemps diabolisées, les matières grasses sont donc essentielles au bon fonctionnement de l’organisme, en particulier, du cerveau.

Meriem Meskouk

Créatrice et curieuse, j'ai grandi en compagnie des livres, toujours à la recherche de nouvelles expériences à mener. Aussi, je suis passionnée par la cuisine et la photographie culinaire.