Rappel : Ne consommez surtout pas ces pizzas !

La pizza se décline dans de multiples saveurs. Elle est en effet considérée comme le repas préféré des becs salés. Or, pour ces références, c’est le drame ! Leenkus fait le point sur ce nouveau rappel produit.

Le rappel de trop ?

Le rappel de trop ?

Plus personne n’est à l’abri d’un rappel de produits ! Désormais, plus que jamais, nous devons contrôler nos achats en supermarché. C’est l’évidence ! De la détection du problème en passant par l’alerte donnée sur les réseaux, de nombreux jours s’écoulent. Or, ce délai peut jouer en la défaveur du consommateur. De surcroit, le programme n’est pas du tout réjouissant.

Dès l’apparition des premiers symptômes, le consommateur se pose mille et une questions. Doit-il effectivement consulter son médecin ou aller aux urgences ? Aussi, peut-il jeter la nourriture ou la ramener en magasin pour demander un remboursement ? La dernière polémique en date concerne cette célèbre recette italienne que l’on adore tous déguster. Quand est-ce que ce sujet de rappel va s’arrêter ? Le mystère reste entier !

Un air de déjà-vu

Un air de déjà-vu

En effet, au printemps dernier, un rappel de pizza avait déjà gâché la vie des consommateurs. Comment oublier le témoignage de cette mère de famille ? À peine sa fille finit sa part de Fraich’Up qu’elle s’effondre. Non, ce n’est pas qu’une banale gastroentérite.

En visitant le pédiatre, ce dernier constate donc l’étendue des dégâts. Difficultés à tenir debout sans s’évanouir, teint blafard, fatigue,  maux de ventre sans commune mesure… D’ailleurs, c’est pourquoi, avant de donner des médicaments, il prescrit des analyses en urgence. Dès le résultat, il n’y a plus aucun doute. C’est bien une méchante bactérie qui serait la principale responsable de ce chaos sanitaire ! Après deux ans de pandémie, cette famille victime enchaine avec un cauchemar éveillé.

On prend (quasiment) le même rappel et on recommence ?

On prend (quasiment) le même rappel et on recommence ?

Selon les spécialistes, celle qu’on surnomme Escherichia coli se cache dans des aliments peu ou pas cuit. En effet, à chaque fois que les détenteurs du site Rappelconso en parlent… Ils ne mâchent pas leurs mots. Horrible alliance de douleurs intestinales et de sang, fièvre, vomissements … Bref, pas du tout ce à quoi on pourrait s’attendre après avoir mangé une pizza !

Par ailleurs, il y a quelques jours, Leenkus vous mettait en garde contre le fromage de chèvre. Réputés pour son odeur si caractéristique, les fins gourmets n’hésitent pas à le déguster avec un peu de miel ou nature. Imaginez alors le résultat sur une pizza !

Scandale alimentaire !

Scandale alimentaire !

Titillées par ce mélange, nos papilles en redemandent. Hélas, ces deux pizzas font l’objet d’un rappel. À l’instar de celles vendues par Buitoni, une horrible nouvelle vient de tomber !

C’est fou comme une simple phrase peut renverser la vapeur. Ce fameux « risque de présence de corps étrangers métalliques”, personne n’aurait pu le prédire. Disponibles dans les rayons de Leclerc, on peut effectivement les repérer grâce aux ingrédients ou bien à l’aide de ce code-barre 0209225000000. Suite dans le prochain numéro !