PPDA. Sa fille accepte d’évoquer cette affaire des « scènes choquantes »

Depuis plusieurs mois, Patrick Poivre d’Arvor est au cœur de toutes les attentions en raison des accusations d’agressions sexuelles et de viol. En effet, PPDA n’est pas seul face à cette affaire. Sa fille décidait effectivement de parler. Leenkus vous en dit plus.

PPDA : Un véritable tremblement de terre

PPDA : Un véritable tremblement de terre

PPDA est un homme de culture qui a toujours assuré son travail avec beaucoup de professionnalisme. Et qui était ainsi le chouchou des téléspectateurs. Toutefois, derrière cette carapace, la réalité paraissait peut-être plus complexe. 

Aujourd’hui, les langues décrivent une personnalité plutôt ambiguë. En effet, d’après certains témoignages, PPDA était en effet connu à l’époque pour être très entreprenant avec les femmes. Depuis que Florence Porcel a révélé ces accusations d’agressions de la part du journaliste… Une multitude de personnes a aussi pris la parole.

PPDA : Des moyens de pression importants

PPDA : Des moyens de pression importants

En fait, Hélène Devynck avoue avoir cédé aux avances de PPDA, son ancien patron, pour ne pas perdre son poste. Selon elle, cette relation physique avec l’ancien présentateur de JT lui laisse le souvenir « d’un petit coup vite fait mal fait ». 

Avant d’ajouter : « J’ai cédé. Mais j’ai serré les dents, et étouffé mes larmes. C’était vraiment humiliant. Je n’avais pas le choix, sinon je ne travaillais plus. Quand j’ai voulu que notre collaboration s’arrête, il a été vexé et cruel et est allé dire à toute la rédaction que j’étais nulle ».

Un comportement problématique avec les femmes !

Un comportement problématique avec les femmes !

Ainsi, dans l’une de ces déclarations, Hélène Devynck se souvient effectivement d’un moment particulièrement humiliant : « On sort de la conférence de presse. Il y a la rédaction en chef et de petits chefs. Et là, il me fait, devant tout le monde. : ‘Vous êtes mariée ? Vous êtes fidèle ?’. L’un de mes chefs me regarde et semble me dire du regard : ‘Ah, toi aussi, tu y passes’ ». 

Une longue suite de récits qui tenteraient de démontrer que PPDA a toujours eu un comportement problématique avec la gent féminine qu’il a croisée dans sa vie. Un avis que sa fille ne semble pourtant pas partager. Cette dernière décide enfin de donner sa version des faits.

Une réaction claire et précise

Une réaction claire et précise

Dans un mail envoyé à la rédaction du journal Le Monde, la fille de PPDA tient donc à exprimer sa position sur cette affaire. « Aucun membre de ma famille n’a jamais été témoin d’un quelconque acte de violence ou déplacé ». Une autre manière de dire que l’ancien compagnon de Claire Chazal n’est pas le personnage que les femmes décrivent.

Concernant les relations du roi de l’info avec les femmes, Morgane apporte un éclairage bien différent. D’ailleurs, dans ce courrier électronique, elle précise ainsi que PPDA était la cible du comportement excessif de certaines femmes : « Des femmes dormaient sur le seuil de votre porte, d’autres chantaient sous nos fenêtres où s’amusaient à nous faire peur (…)certaines d’entre elles continuent à nous harceler, ma sœur et moi, pour qu’on leur obtienne des rendez-vous avec lui ». Selon Morgane, son père serait donc une victime qu’un coupable. Une vision des choses qui va à l’encontre de ce que déclarent toutes ces femmes que la justice a récemment entendues.