Pouvoir d’achat : Les mesures prévues pour aider les Français !

L’inflation met le pouvoir d’achat des français à rude épreuve. Découvrez dans cet article toutes les mesures que le gouvernement va mettre en place pour aider les Français. Leenkus met le point !

Une nouvelle indemnité inflation à la rentrée

Une nouvelle indemnité inflation à la rentrée

Le gouvernement trouve toujours des difficultés pour mettre en place un chèque alimentaire spécifique. En effet, celui-ci est une nouvelle fois reporté. Toutefois, pour pallier ce projet qui n’aboutit pas, le gouvernement va proposer une nouvelle indemnité inflation pour les foyers modestes. Ceci d’après les annonces de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Cette aide sera donc distribuée « à la rentrée » et « directement sur le compte en banque, en une fois » pour les familles qui ont un faible pouvoir d’achat. Pour le moment, la ministre n’a pas encore révélé le montant de cette aide ni le nombre de ménages concernés.

Une réduction sur le carburant prolongée !

Une réduction sur le carburant prolongée !

Afin de maintenir le pouvoir d’achat, l’exécutif a décidé de prolonger jusqu’à fin août la remise carburant de 18 centimes, mise en place depuis le 1er avril. En effet, cette mesure va coûter 3 milliards d’euros sur la période d’avril à juin. Un dispositif est en cours de réflexion sur les « gros rouleurs » et prendra le relais après cette date.

Hausse sur les pensions de retraite

Hausse sur les pensions de retraite

Les pensions de retraite vont désormais varier en fonction de l’inflation « dès la retraite de juillet, versée le 9 août ». 

Afin de maintenir le pouvoir d’achat des retraités, Olivier Dussopt, le ministre du Travail, explique alors que cela concerne les retraites de base et non les retraites complémentaires gérées par les organismes sociaux. Ainsi, Élisabeth Borne, Première ministre, a déclaré que l’augmentation serait de 4 %.

Certaines aides sociales revalorisées

Certaines aides sociales revalorisées

Afin de maintenir le pouvoir d’achat… Le gouvernement va revaloriser certaines aides. Comme celles du RSA ou encore de l’allocation adulte handicapé. Il donnera donc un nouveau coup de pouce. Par contre, nous n’avons aucune une information sur le pourcentage de la revalorisation. En effet, l’association APF France Handicap demande une « augmentation significative »… Alors que l’Unaf demande une hausse des aides familiales au 1er juillet « a minima sur le montant de l’inflation ».

D’après les informations des Échos, ces aides vont donc avoir une hausse de 4 %. Ce qui représente notamment un montant de 2 milliards d’euros pour le gouvernement, qui s’ajoutent donc aux 5 milliards d’euros pour les pensions de retraite.

Pour ce qui est des fonctionnaires, les aides vont augmenter à hauteur de la valeur du point d’indice, qui est utilisé comme base de leur salaire. Ainsi, les syndicats de la fonction publique réclament entre 3 % pour la CFDT et 20 % pour la CFTC.

Pour augmenter le pouvoir d’achat, la prime Macron sera triplée

Pour augmenter le pouvoir d’achat, la prime Macron sera triplée

La prime Macron est une prime exceptionnelle de pouvoir d’achat défiscalisée et désocialisée que les entreprises peuvent effectivement verser à leurs salariés.

Le plafond va tripler. Désormais, les employeurs pourront aider leurs salariés jusqu’à 3 000 euros. Par ailleurs, si vous êtes indépendants, une baisse des cotisations est aussi prévue. Cette mesure devrait leur faire gagner « 550 euros par an au niveau du Smic ». Explique Gabriel Attal.

Un effort pour le pouvoir d’achat des étudiants

Un effort pour le pouvoir d’achat des étudiants

Aussi, afin de maintenir le pouvoir d’achat, la Première ministre veut ainsi aider les étudiants. Elle va donc prolonger le ticket-restaurant universitaire à 1 euro.

Par ailleurs, le gouvernement est aussi en pleine réflexion au sujet des revalorisations de loyers. En effet, l’indice de référence des loyers varié avec l’inflation. Pour limiter la hausse, il faudrait adapter l’indice. Affaire à suivre …