Pleurs de bébé : Découvrez les astuces pour l’apaiser !

Parfois, il est parfois difficile de comprendre ce qu’un bébé demande lorsqu’il pleure. En effet, pour les calmer, les parents peuvent effectivement adopter certains gestes et techniques.

Identifier la cause des pleurs pour les calmer...

Identifier la cause des pleurs pour les calmer…

Ce qu’il faut faire en premier : comprendre pourquoi le bébé pleure pour calmer ses sanglots. C’est parce qu’il exprime un besoin physiologique, mais reste encore à savoir lequel. Dans son livre « Comprendre les pleurs de bébé »… Le pédiatre Philippe Grandsenne donne la méthode à suivre. Les parents « doivent faire des essais, des propositions, afin de réussir petit à petit à décrypter ce langage particulier ».

Les conclusions seront simples à tirer : « Si l’enfant continue à crier, c’est que la réponse qu’on lui a apportée n’était pas la bonne. S’il se tait, banco ! »

En fait Philippe Grandsenne propose d’abord de prendre l’enfant dans ses bras. Alors si cela ne fonctionne pas, lui offrir son petit doigt, pour voir s’il souhaite suçoter. Lui proposer du lait au biberon ou au sein pour savoir s’il a faim. Test suivant : Lui proposer de l’eau à boire au biberon pour voir s’il a soif. Ou encore, le bercer. « Vous finirez presque toujours par trouver la bonne réponse« , rassure le médecin.

Les techniques pour calmer les pleurs du bébé

Les techniques pour calmer les pleurs du bébé

Si les techniques citées se révèlent infructueuses, c’est peut-être que les pleurs ont une raison moins évidente. Un site conçu par Santé Publique France, a donc publié une liste de techniques pour apaiser son bébé. La rédaction Leenkus met le point :

  • Parler doucement au bébé.
  • Chanter en le tenant contre sa poitrine.
  • Le caresser, le toucher, faire du peau à peau, le masser (autour du nombril dans le sens des aiguilles d’une montre s’il souffre de coliques).
  • Le promener ou bouger avec lui.
  • Le placer à plat ventre sur son avant-bras, la main entre ses jambes, et son dos contre notre ventre.
De la musique pour le bébés ?

De la musique pour le bébés ?

Par ailleurs, pour ce qui est de l’apaisement par la musique… Le pédiatre Philippe Grandsenne propose ainsi de mettre une musique écoutée pendant la grossesse : « Ce son rappellera à votre nourrisson les mois qu’il a passés dans votre ventre dans un environnement protecteur et confortable où il ne manquait de rien. » 

Il émet aussi l’idée de mettre le bébé en « position bouddha » : « Soutenez lui la tête ou le haut du dos de façon à rentrer son menton. Repliez ensuite ses jambes contre son ventre, en position de bouddha. » Le bébé qui pleure pourra désormais se relaxer dans cette position. Comme un petit yogi !

Et si les pleurs ne s'arrêtent pas ?

Et si les pleurs ne s’arrêtent pas ?

Toutefois, dans des cas plus graves, les pleurs peuvent aussi être une façon pour le petit enfant  de manifester leur douleur. « Si votre bébé a mal et s’il est malade, les pleurs ne cessent pas, quoi que vous fassiez, explique-t-on dans le Petit Larousse des 0 à 3 ans. Des pleurs qui durent bien plus longtemps qu’à l’accoutumée peuvent donc être un premier signe. »

En effet, si des symptômes apparaissent en parallèle des crises de larmes…. Il faut donc réagir au plus vite. « S’ils sont associés à un manque d’appétit, à une pâleur inhabituelle, à une toux, à des difficultés respiratoires, à des vomissements, à de la diarrhée, à de la fièvre, consultez sans tarder. Les deux premiers mois, toute infection peut avoir des conséquences graves : il vaut donc mieux consulter pour rien que prendre un risque », peut-on ainsi lire dans l’ouvrage.