HomeDiversPhilippe Etchebest- Son coup de gueule contre les dîners clandestins

Philippe Etchebest- Son coup de gueule contre les dîners clandestins

Philippe Etchebest s’est exprimé lundi 5 avril sur BFMTV. Le chef français et juré de “Top Chef” a dénoncé l’organisation de dîners clandestins à Paris, qui donnent “une mauvaise image des restaurateurs”.

Des soirées clandestines en plein confinement !

Des soirées clandestines en plein confinement !

Le reportage diffusé sur la chaîne M6, dimanche dernier, a jeté un énorme pavé dans la mare. Des ministres et des membres des hautes sphères parisiennes participeraient donc à des soirées clandestines. Des journalistes parvenaient alors à s’infiltrer à un dîner hors-la-loi, où les mesures sanitaires restrictives seraient passées aux oubliettes. “C’est lamentable. Je suis très en colère”, a réagi Philippe Etchebest lundi 5 avril sur l’antenne de BFMTV.

Philippe Etchebest en colère !

Philippe Etchebest en colère !

Interrogé sur ces repas qui se dérouleraient dans les beaux quartiers parisiens sans respect des gestes barrières contre le covid-19.. Philippe Etchebest n’y est en fait pas allé de main morte. Le juré de Top Chef a donc qualifié de “lamentables et débiles”. “Franchement, quelle image va-t-il en ressortir de nous, les restaurateurs?”, a-t-il aussi demandé.

"Une poignée d'individus salissent notre profession"

“Une poignée d’individus salissent notre profession”

“On s’est battus pendant des mois pour obtenir des aides. On fait tout, aujourd’hui, pour essayer de faire en sorte d’avoir des réouvertures rapides et normales. Et aujourd’hui, une poignée d’individus salissent notre profession, et ce n’est pas normal”, a ajouté ainsi Philippe Etchebest.

Punir les responsables

Punir les responsables 

Choqué par les images du “19’45”, l’époux de Dominique a en fait affirmé ne jamais avoir entendu parler de ces dîners clandestins avant la diffusion du reportage sur M6. “J’ai vu des images, effectivement, pas plus tard qu’hier, et je suis vraiment choqué “. “Il y en a toujours qui essaieront de tricher, mais il faut le dénoncer, et ces gens-là doivent être punis. Ils renvoient une mauvaise image de notre profession, une profession qui défend ses valeurs et qui respecte les règles. Les gens qui vont à l’encontre de ça, il faut qu’ils soient punis”, a ajouté ainsi Philippe Etchebest.

Philippe Etchebest : "J'ai envie d'y croire"

Philippe Etchebest : “J’ai envie d’y croire”

Et pour ce qui est d’une possibilité de réouverture des restaurants en mai …Philippe Etchebest a envie d’y croire. “Il y a un calendrier qui a été proposé par le président de la République, que je trouve très optimiste. J’ai envie d’y croire”, a-t-il avancé. “En un mois et demi, inverser la courbe de l’épidémie et vacciner en masse, avec ce qu’on voit aujourd’hui, ça me paraît compliqué, mais j’ai envie d’y croire”.

Meriem Meskouk
Créatrice et curieuse, j'ai grandi en compagnie des livres, toujours à la recherche de nouvelles expériences à mener. Aussi, je suis passionnée par la cuisine et la photographie culinaire.
SUGGESTIONS