HomeDiversPhilippe Etchebest... "On est dans une putain de galère". Grosse colère

Philippe Etchebest… “On est dans une putain de galère”. Grosse colère

Philippe Etchebest ne cache pas son exaspération ! Interrogé sur CNews, ce vendredi 26 février, le chef étoilé semble très excédé par les mesures prises par le gouvernement face à la crise sanitaire.

Philippe Etchebest n'a pas mâché ses mots !

Philippe Etchebest n’a pas mâché ses mots !

Sonné par les décisions prises par le gouvernement, Philippe Etchebest n’a pas donc caché son exaspération. Comme tous les restaurateurs, le chef étoilé est contraint à l’arrêt forcé et s’inquiète pour l’avenir de sa profession.

Toujours sur le carreau !

Toujours sur le carreau !

Face au confinement local, le meilleur ouvrier de France voit tout rouge. “On n’était pas bons avant et aujourd’hui j’ai l’impression qu’on est vraiment très mauvais”, a tout d’abord lancé Philippe Etchebest dans Cnews, ce vendredi 26 février. 

"Tout ça ne marche pas"

“Tout ça ne marche pas”

Puis, en ajoutant : “Ça n’avance pas, on prend des demi-mesures qui ne sont pas efficaces. Aujourd’hui, on en est au stade du confinotage. Il va falloir prendre les bonnes décisions, parce qu’on voit bien que tout ça ne marche pas”.

Philippe Etchebest, peu optimiste

Philippe Etchebest, peu optimiste face à la crise

En fait, Philippe Etchebest a du mal à se montrer optimiste face à crise actuelle. Ce dernier plaide pour rendre plus efficace la campagne de vaccination.  “Pour une campagne de vaccination efficace, il faudrait vacciner en masse. Parce qu’aujourd’hui, on a bien compris que c’était la condition pour pouvoir espérer revivre normalement”, constate ainsi le restaurateur.

"On est dans une putain de galère"

“On est dans une putain de galère”

Très inquiet pour l’avenir de sa profession, Philippe Etchebest est devenu désormais le visage de la restauration en souffrance. “Mais en attendant tout ça, comme il ne se passe pas grand-chose, la restauration, le tourisme, la culture soufrent de tout ça. On est en train de s’enliser et on ne va pas en ressortir de tout ça. Plus ça traîne, plus la pente va être dure à remonter (…)  On est dans une putain de galère et je ne sais pas comment on va s’en sortir”, a conclu l’animateur de “Cauchemar en cuisine”. Une détresse partagée par de nombreux chefs.

Meriem Meskouk
Créatrice et curieuse, j'ai grandi en compagnie des livres, toujours à la recherche de nouvelles expériences à mener. Aussi, je suis passionnée par la cuisine et la photographie culinaire.
SUGGESTIONS