Philippe Etchebest. – En procès avec son voisin à Bordeaux

Philippe Etchebest. - En procès avec son voisin à Bordeaux

Philippe Etchebest souhaitait réhabiliter un immeuble bordelais pour en faire une épicerie, un salon de thé et un restaurant gastronomique, entre autres. Néanmoins, un voisin a saisi la justice pour faire annuler le permis de construire.et a obtenu gain de cause.

Cauchemar au tribunal

Cauchemar au tribunal

Philippe Etchebest ne s’attendait certainement pas à ce retournement de situation. En effet, ce dernier avait obtenu un permis de construire pour un immeuble à Bordeaux, rue Robe. Apparemment, il voulait le transformer en “une épicerie, un salon de thé, une activité de repas à emporter et un restaurant gastronomique, avec logement de fonction et locaux de stockage”. 

Philippe Etchebest

Philippe Etchebest : “Je vais me battre jusqu’au bout”

Néanmoins, son gout n’était pas de celui de son voisin, Christophe Chaillet. Ce dernier avait saisi le tribunal administratif en novembre 2018. D’ailleurs, son objectif était de faire annuler le permis de construire de Philippe Etchebest. Cependant, le tribunal lui donnait raison, un an plus tard. Néanmoins, le cuisinier avait décidé de faire appel. “Pour moi, c’est le rêve d’une vie ce projet, et je vais me battre jusqu’au bout”, indiquait-il.

Philippe Etchebest condamné en appel

Philippe Etchebest condamné en appel

Philippe Etchebest demandait 369 000 euros à Christophe Chaillet pour « recours abusif » au procès en appel. Mais ce n’est pas tout !

Philippe Etchebest

Atteinte à son image

En effet, il a également demandé 1.7 million d’euros si le voisin “persistait à faire obstacle à son programme immobilier”. Puis, il a rajouté 80 000 euros pour « atteinte à l’image ». En revanche, le tribunal judiciaire de Bordeaux n’a pas reçu ses arguments. Malheureusement, il a été condamné pour le préjudice moral fait à Christophe Chaillet, selon “20 minutes”. le vendredi 16 avril.

Le Jury Top Chef

Cependant, le tribunal a considéré que Christophe Chaillet faisait pression sur son voisin, afin qu’il se désiste de sa demande d’annulation du permis de construire. Par conséquent, ce dernier doit payer 20 000 euros de dommages et intérêts, ainsi que 5000 de frais de procédure.


Imane Benlimam

Enthousiaste et passionnée, je suis une dilettante qui assouvit ses curiosités intellectuelles à travers son seul exutoire, l'écriture. Ainsi, c'est ma passion pour l'actualité et l'engouement de transmettre qui me donne ce plaisir-là que je vous invite à partager !