Petit-déjeuner : Cette habitude néfaste pour la santé 

Petit-déjeuner : Cette habitude néfaste pour la santé 

Pour bien démarrer la journée, le petit-déjeuner est sans doute l’un des repas les plus importants ! Or, par manque de temps, il peut arriver de sauter ce repas. Mais selon une étude, cette habitude pourrait avoir des conséquences néfastes sur la santé mentale, notamment chez les enfants. Explications.

Petit-déjeuner : un repas à ne pas sauter !

Petit-déjeuner : un repas à ne pas sauter !

On le sait, le petit-déjeuner est important ! Les enfants qui sautent ce repas seraient plus susceptibles de développer des problèmes comportementaux. En effet, c’est la conclusion des experts espagnols, qui ont publié, le 23 août dernier, une étude dans la revue Frontiers In Nutrition.

Les chercheurs ont donc constaté que supprimer le petit-déjeuner pourrait augmenter le risque de troubles psychologiques. Comme l’anxiété, la faible estime de soi et la mauvaise humeur. En particulier chez les plus jeunes. Mais ce n’est pas tout ! Aussi, le lieu dans lequel les enfants petit-déjeunent aurait désormais un impact sur leur santé mentale.

Sauter le petit-déjeuner augmenterait le risque de troubles du comportement chez les enfants

Sauter le petit-déjeuner augmenterait le risque de troubles du comportement chez les enfants

Pour parvenir à ce constat, les chercheurs espagnols ont donc analysé les données de 3.772 enfants âgés de 4 à 14 ans. Issues d’une enquête nationale espagnole sur la santé datant de 2017. Cette étude comprenait plusieurs questionnaires portant à la fois sur les habitudes de petit-déjeuner et sur la santé psychosociale des enfants.

Les parents et les tuteurs des enfants ont donc rempli les formulaires. D’après les résultats, les scientifiques ont constaté que les enfants qui avaient tendance à sauter le petit-déjeuner étaient 3,29 fois plus susceptibles de développer des problèmes comportementaux que ceux qui ne le faisaient pas.

Le constat !

Le constat !

« Pour prévenir les problèmes de santé psychosociaux, un petit-déjeuner comprenant des produits laitiers et/ou des céréales, et minimisant certains aliments d’origine animale riches en graisses saturées/cholestérol, pourrait contribuer à réduire les problèmes de santé psychosociaux chez les jeunes ». Souligne ainsi le Dr José Francisco López-Gil de l’Université de Castilla-La Mancha à Cuenca (Espagne). Auteur principal de l’étude, dans un communiqué.

L'endroit a aussi un impact sur leur santé !

L’endroit a aussi un impact sur leur santé !

Au cours de leurs travaux, les scientifiques ont aussi observé que les enfants qui prenaient leur petit-déjeuner en dehors de la maison étaient 2,06 fois plus susceptibles de souffrir de ces troubles comportementaux. En effet, selon ces derniers, les repas pris à l’extérieur seraient moins nutritifs que ceux préparés à la maison.

« Nos résultats suggèrent qu’il n’est pas seulement important de prendre un petit-déjeuner, mais qu’il est également important de savoir où les jeunes prennent leur petit-déjeuner. Le fait de ne pas prendre de petit-déjeuner ou de prendre un petit-déjeuner en dehors du domicile est associé à une probabilité accrue de problèmes de comportement psychosocial chez les enfants et les adolescents ». Explique le Dr José Francisco López-Gil.

Petit rappel !

Petit rappel !

Selon le Plan national nutrition santé (PNNS), un petit-déjeuner doit alors se composer au mieux d’un produit céréalier. Comme des tartines, ou de céréales non fourrées et en préférant les plus simples et moins sucrées. Il doit aussi se composer d’un fruit, pressé ou d’un demi-verre de jus de fruit sans sucre ajoutés. Et d’un produit laitier comme du lait, du yaourt ou du fromage.

Maurice Louis

Passionné par l'écriture et l'art, je suis de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! Je m'intéresse à la vie des célébrités en partageant les dernières nouveautés brûlantes.