Péages : La mauvaise nouvelle est tombée !

Selon le ministère des Transports…. Le prix des péages des principaux réseaux d’autoroute va croitre de 4,75 % en moyenne le 1er février 2023, après une augmentation de 2 % cette année. La rédaction Leenkus fait le point !

Péages : Une mauvaise nouvelle pour les automobilistes !

Péages : Une mauvaise nouvelle pour les automobilistes !

L’inflation a sévèrement impacté le pouvoir d’achat des Français. La demande étant supérieure à l’offre, les prix à la consommation de certains biens flambent. Aussi, la reprise s’est accompagnée d’une très forte demande en énergie au niveau mondial, et notamment en Asie.

Résultat ? Les prix du gaz, du pétrole et de l’électricité s’accroissent. Hélas, face à cette satiation critique, le prix des péages des principaux réseaux d’autoroute va croitre de 4,75 % en moyenne le 1er février 2023.

Péages : Une hausse inférieure à l’inflation

Péages : Une hausse inférieure à l’inflation

À partir du 1er février 2023, le tarif des péages sur les autoroutes en France va, en moyenne, croitre de 4,75 %. Des augmentations qui vont varier « entre 4,5 % et 5,07 % selon les axes ». Comme le rapportent nos confrères du Parisien, mais qui vont concerner toutes les autoroutes les plus fréquentées de la France.

En effet, les prix des péages sont revalorisés annuellement. Ceci d’après un calcul qui tient compte au minimum 70% de l’inflation sur 1 an jusqu’en octobre, et d’éventuelles hausses en fonction des travaux programmés par les concessionnaires. « Une hausse sensiblement inférieure aux 6,33% d’inflation enregistrée par l’Insee à fin octobre ». Comme indique le ministère dans un communiqué de presse.

« Une évolution cohérente » pour le gouvernement

« Une évolution cohérente » pour le gouvernement

Péages : Cette hausse annuelle, inférieure à l’inflation, s’accompagnera d’une augmentation de 30 à 40% de la ristourne accordée aux automobilistes faisant au moins dix allers-retours par mois. Ceci sur le même itinéraire et d’une réduction de 5% pendant un an pour les véhicules électriques sur les réseaux Sanef et APRR.

« Cette évolution reste cohérente avec nos priorités. Dans un contexte d’inflation, limiter les hausses de prix pour la vie quotidienne en protégeant ceux qui doivent utiliser la voiture pour aller travailler et en encourageant la transition écologique ». Explique le ministre délégué aux Transports Clément Beaune, dans ce communiqué.

Une situation de plus en plus critique !

Une situation de plus en plus critique !

Les SCA (Sociétés en Commandite par Actions) détiennent les autoroutes concédées. Ces dernières appartiennent à l’État, mais dont le financement, la construction, l’entretien et l’exploitation sont confiés aux SCA pour une durée précise. En échange de cela, les SCA perçoivent un péage

Beaucoup de Français habitent dans des zones périurbaines. Pour aller travailler, ils doivent donc faire beaucoup de trajets. Et certains empruntent effectivement des autoroutes avec péages. Alors que d’autres doivent partir en vacances et cela va alourdir le coût du voyage.

Certains prennent des nationales mais on le sait. C’est plus long et plus fatigant ! Aussi, le risque d’accident reste plus important sur les routes nationales. Désormais, cette hausse des prix risque de ne pas plaire aux automobilistes. D’autant que le coût de carburant est déjà très élevé. Dans les semaines et mois à venir, la rédaction Leenkus ne manquera pas de vous parler de l’actualité politique et sociale de la France.

Maurice Louis

Passionné par l'écriture et l'art, je suis de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! Je m'intéresse à la vie des célébrités en partageant les dernières nouveautés brûlantes.