Pascal Praud se confie comme jamais sur le handicap de sa fille

Lundi 17 janvier 2022, dans l’’Heure des pros’… Pascal Praud a fait des rares confidences concernant une de ses filles. Celle-ci souffre de « troubles dys ». Mais de quoi s’agit-il exactement ? Lisez la suite !

Eric Zemmour : Quels propos a-t-il tenus concernant les élèves en situation de handicap ?

Eric Zemmour : Quels propos a-t-il tenus concernant les élèves en situation de handicap ?

Depuis plusieurs mois, Eric Zemmour enchaîne les polémiques. Le 14 janvier 2022, l’homme politique a donc évoqué les élèves en situation de handicap et a tenu ainsi des propos qui ne sont pas passés inaperçus. En effet, le polémiste a indiqué que, selon lui, ils devraient être « scolarisés dans des établissements à part ». 

Face à la polémique naissante, le candidat à l’élection présidentielle s’est expliqué sur son compte Twitter le lendemain. « Pour la scolarisation des enfants handicapés, je veux des solutions adaptées, personnalisées et souples. Nous devons agir avec réalisme et générosité », a-t-il déclaré. Visiblement, ses propos n’ont pas plu non plus à Pascal Praud.

Pascal Praud réagit aux propos d’ Eric Zemmour

Pascal Praud réagit aux propos d’ Eric Zemmour

En effet, dans son émission l’’Heure des Pros’ sur CNews, Pascal Praud reçoit effectivement de nombreux intervenants qui viennent réagir à l’actualité du week-end.

Ce qui n’est pas passé inaperçu ? Les propos d’Eric Zemmour, candidat à l’élection présidentielle, concernant les élèves en situation de handicap. Un sujet qui a particulièrement touché l’animateur de CNews. Ce dernier a donc profité de son programme pour évoquer sa fille qui souffre de « troubles dys ».

"Troubles dys" : De quoi s'agit-il ?

« Troubles dys » : De quoi s’agit-il ?

En fait, les troubles Dys sont des troubles cognitifs spécifiques qui apparaissent « au cours du développement de l’enfant avant ou lors des premiers apprentissages, et persistent à l’âge adulte ». Indique le site de la Fédération Française des Dys.

Ceux-ci peuvent donc avoir des « répercussions sur la vie scolaire, professionnelle et sociale, et peuvent provoquer un déséquilibre psycho-affectif », peut-on notamment lire. Également, ils se regroupent en six catégories. La dyslexie et dysorthographie, dysphasie, dyspraxie, les troubles d’attention avec ou sans hyperactivité, les troubles spécifiques du développement des processus mnésiques et la dyscalculie. Ils sont « innés ». Comme le précise le site.

Pascal Praud a souhaité donc raconter sa propre expérience.

Pascal Praud : "Il faut entendre ce que disent les parents"

Pascal Praud : « Il faut entendre ce que disent les parents »

Effectivement, sur l’antenne de son émission, le journaliste explique. « Il faut entendre ce que disent les parents », a lancé d’abord Pascal Praud. « Moi j’ai une expérience – et j’en avais parlé à l’antenne donc je peux en parler – modeste. Avec un enfant qui était dysléxique, dyspraxique, dyscalculique, avec tous les dys », a-t-il précisé avant d’évoquer la situation scolaire de Faustine.

Un débat qui lui tient à cœur

Un débat qui lui tient à cœur

« Dans l’école de la République, dans l’école classique, cette enfant pouvait être en difficulté. Pourquoi ? Parce que l’école n’est pas adaptée ». Affirme ensuite le présentateur. Une situation qui n’a pas empêché sa fille d’avoir son baccalauréat mais Pascal Praud déclare : « Elle a eu son bac à Diagonale, qui est une école privée. Mais c’est parce que j’ai la chance de pouvoir payer des études, c’est une école privée. J’ai cette chance d’avoir pu donner à mon enfant une possibilité d’être plus épanouie, d’être plus entourée, et d’aller jusqu’au bac. En tant que parent, j’ai le sentiment que l’école n’est pas adaptée ». A-t-il conclut. Un débat qui lui tenait à cœur et qu’il a souhaité mettre en avant.