Oreo : Cet ingrédient crée un énorme scandale !

Qui ne connait pas Oreo, ces biscuits appréciés des petits et des grands pour le goûter. Et bien, sachez que la marque qui appartient au groupe Mondelez est pointée du doigt. Pire, l’entreprise se retrouve dans un véritable scandale. Faites attention à vos prochains achats alimentaires…

Oreo : une substance toxique pour noircir le biscuit

Oreo : une substance toxique pour noircir le biscuit

Petits, délicieux, croquants, fondants et tout simplement craquants… Les biscuits Oreo sont aussi très noirs et reconnaissables sur le marché du biscuit grâce à cette couleur. Comment cette couleur apparaît-elle ? Quelle substance s’y cache ? Effectivement, c’est à cause de ça que le scandale a éclaté. Mais d’après Noordhollands Dagblad.. Cette polémique ne date pas d’hier. En effet, le journal néerlandais a informé que l’entreprise se trouve dans une bataille judiciaire depuis des années.

Pour information, les biscuits Oreo se fabriquent dans l’usine de cacao néerlandaise Olam, localisée à Koog-sur-le-Zaan en Hollande septentrionale.

Oreo, toute une institution !

Oreo, toute une institution !

Le cookie Oreo, une véritable institution outre-Atlantique. En comparaison, c’est comme s’il s’agissait du Petit-Beurre en France ou du Spéculoos en Belgique. En effet, une légende existe sur le nom Oreo qui dit que le terme serait français. Mais, en réalité, il s’agirait d’un mélange.

Les deux premières lettres voudraient dire le terme « or », mais le « re » viendrait du terme anglais « cream » (crème) et le « o » pour finir le mot signifie « chocolat ». Bref, ce nom ne passe pas inaperçu dans les rayons des supermarchés. Conçu en l’honneur de la fête du 14 juillet avec les couleurs du drapeau tricolore… Ce biscuit possède un autre lien avec la France.

Des écologistes tirent la sonnette d’alarme !

Des écologistes tirent la sonnette d’alarme !

Aujourd’hui, c’est surtout sa composition qui nous intéresse. Des militants écologistes et les résidents qui vivent près de l’usine ont réagi. Ces derniers ont donc indiqué que, depuis des années, les odeurs nauséabondes les dérangeaient et les inquiétaient, notamment à cause de l’ammoniac que l’usine utilise.

Le problème c’est que ce produit chimique est utilisé pour préparer les fèves de cacao. Mais, pas que. Pour fabriquer et noircir les biscuits Oreo … L’usine en question utilise également l’ammoniac. Et en plus en grande quantité !

« Il ne reste pas ou très peu d’ammoniac dans le produit final. Son utilisation est répertoriée en tant qu’additif alimentaire dans les informations techniques de chaque ingrédient ». Indique ainsi le directeur d’Olam, Eric Nederhand, pour se défendre.

C’est indiqué !

C’est indiqué !

En effet, entant que consommateurs, nous pouvons justement le vérifier en lisant la mention « carbonate d’ammonium » sur les emballages des biscuits Oreo.

Les personnes qui ont lancé l’alerte ont expliqué que « l’ammoniac s’infiltre dans tous les coins et recoins, la puanteur est énorme. L’environnement ? Cela n’intéresse pas les dirigeants de l’entreprise. Ils se soucient de la poudre de cacao noir et de ce qu’ils en tirent ». Cher lecteur, on vous tiendra au courant des suites de cette terrible affaire. En attendant, c’est peut-être le moment de changer de gâteaux pour vous et vos enfants.

Meriem Meskouk

Créatrice et curieuse, j'ai grandi en compagnie des livres, toujours à la recherche de nouvelles expériences à mener. Aussi, je suis passionnée par la cuisine et la photographie culinaire.