in

Olivier Marchal. Séparé de Catherine, le couple n’a pourtant jamais divorcé

Olivier Marchal. Séparé de Catherine, le couple n’a pourtant jamais divorcé
Le 29 mars 2021, c’est la tête d’Olivier Marchal qui est à l’affiche de la série « Les rivières pourpres ». Sa femme Catherine a fait des révélations surprenantes sur le fait qu’ils n’ont effectivement jamais divorcé.
Olivier Marchal et Catherine : Pourquoi le couple n’a jamais divorcé ?

Un couple serein..

Mariés depuis 1995, Catherine et Olivier Marchal sont parents de quatre enfants, et leur couple se déroule à merveille. En effet, les deux comédiens sont en excellent terme et n’ont jamais officialisé leur rupture auprès d’un bureau de mairie.
Un couple serein..

Séparés depuis 6 ans !

Sa femme Catherine déclare ainsi : « On n’a pas le temps de divorcer, on a la flemme et cela ne sert à rien. En effet, c’est un truc administratif. Cela ne change pas grand chose. Nous sommes séparés depuis six ans. Notre séparation est digérée et tout va bien. En outre, on continue d’être un couple parental, de travailler ensemble, de bien s’entendre, de bien rigoler… » Désormais, leur séparation date de 6 ans. Les deux ex partagent l’éducation de leurs enfants et se retrouvent parfois sur les plateaux de tournage.
Les confidences d'Olivier Marchal !

Les confidences de Olivier Marchal !

« Nous avons une maison ensemble. Nous partons en vacances ensemble, et encore plus qu’avant, nous travaillons ensemble. Nos élevons nos enfants tous les deux. En effet, notre relation est unique, notre couple existe, et le reste appartient au domaine privé. » A précisé la comédienne au magazine Gala en 2015.

Que pensez-vous de cet article?

Imane Benlimam

Enthousiaste et passionnée, je suis une dilettante qui assouvit ses curiosités intellectuelles à travers son seul exutoire, l'écriture. Ainsi, c'est ma passion pour l'actualité et l'engouement de transmettre qui me donne ce plaisir-là que je vous invite à partager !

Stéphane Bern.. Battu, sa mère préférait le voir mort plutôt qu'homo !

Stéphane Bern.. Battu, sa mère préférait le voir mort plutôt qu’homo !