Noël gâché : Le prix de cet aliment va augmenter !

Bientôt Noël. C’est donc le moment de réfléchir à notre menu. Petit problème ? Cela n’est pas si simple cette année avec la crise économique. D’ailleurs, un aliment se veut de plus en plus cher. Leenkus fait le point. 

Un Noël gâché : le prix du foie gras va drastiquement augmenter !

Un Noël gâché : le prix du foie gras va drastiquement augmenter !

Le compte à rebours avant Noël a commencé. Les magasins ont déjà sorti leurs plus belles décorations. Vous avez déjà pensé à choisir votre calendrier de l’avent au chocolat ? Et concernant le menu ? C’est un élément clé pour les fêtes de fin d’année.

D’ailleurs, il y a certains aliments phares dont les Français ne se lassent pas comme le saumon, les huîtres ou encore le champagne. La crise a malheureusement impacté plusieurs secteurs, notamment le secteur alimentaire. Entre guerre en Ukraine, augmentation des matières premières, augmentation du coût des emballages… Aujourd’hui, il est difficile de respecter son budget et de faire ses courses.

Résultat ?

Résultat ?

Les fêtes de Noël risquent d’être aussi touchées par ce phénomène et le repas de fin d’année voudrait de l’or cette année. Par exemple, le prix des huîtres a explosé. Une tendance qui va s’élargir et s’étendre à d’autres aliments comme le foie gras.

Si on vous parlait récemment de la pénurie de foie gras qui pourrait peut-être impacter le repas de Noël des Français.. Aujourd’hui la situation ne s’est toujours pas arrangée. Les prix de ce produit semblent s’envoler. On fait justement le point sur la question. Alors le foie gras aussi cher que du caviar cette année ? Voici la réponse. 

Le prix du foie gras en plein essor ?

Le prix du foie gras en plein essor ?

Le foie gras sévèrement impacté par la crise économique. En octobre 2022, le site RMC annonçait déjà que ce produit risquait de subir une hausse de 25%. En cause ? La production de foie gras est en baisse, puisqu’on compte entre 30 et 35% de moins que l’année dernière. Un phénomène directement lié à la grippe aviaire.

Au total en 2022, plus de 22 millions de volailles qui ont dû être abattues à cause de l’épidémie. C’est-à-dire un manque de 30 à 40% sur la production annuelle de canard. Un véritable manque à gagner pour les éleveurs. Car d’après l’ANVOL, l’interprofession volaille de chair, ces pertes sont estimées à 500 millions d’euros. Résultat ? Des prix plus élevés ! Il faudra compter entre 1,25 et 2 euros en plus pour un bloc de 100g. Ce qui va sans doute toucher le menu de Noël.

Choisissez les bons plans pour Noël !

Choisissez les bons plans pour Noël !

Par ailleurs, nos confrères de France Info ont pu constater que cette augmentation était déjà notable. C’était en effet le cas au marché au gras de Samatan dans le Gers. Le 21 novembre dernier, de nombreux Français se sont donné rendez-vous pour trouver le foie gras parfait.

Les clients étaient nombreux malgré la hausse du prix. Cependant, certains produits pouvaient atteindre 60 euros le kilo, rien que ça. D’ailleurs, pour beaucoup de personnes le coût reste trop cher : « Même s’ils sont très jolis, je trouve quand même que c’est assez excessif, donc on va attendre ». Déclare un consommateur au site France Info

Pour bien célébrer les fêtes de Noël malgré la hausse des prix… Ouvrez l’œil et guettez les bons plans. Comme vous le savez, cette année il faut bien   surveiller les promotions au vu de la crise économique. 

Meriem Meskouk

Créatrice et curieuse, j'ai grandi en compagnie des livres, toujours à la recherche de nouvelles expériences à mener. Aussi, je suis passionnée par la cuisine et la photographie culinaire.