Miel : Comment bien l’associer à des recettes !

Puissant ou acidulé, crémeux ou coulant… on peut effectivement associer le miel à plusieurs recettes. Nos conseils pour bien choisir ce nectar précieux, et oser de nouvelles associations.

Le miel d'acacia

Le miel d’acacia

Clair, liquide, délicatement parfumé et très floral… C’est le miel favori des enfants. On le récolte, selon les régions, d’avril à juillet. En effet, sa richesse en fructose lui confère un grand pouvoir sucrant. Le miel d’acacia se conserve très bien à température ambiante et sa cristallisation est très lente.

Parfait pour adoucir une sauce, laquer un canard, accompagner des crevettes, sucrer des entremets, des crêpes, des gâteaux. Très doux, sa texture permet de l’étaler facilement en nappage, sur une tartine, une boule de glace.

Le miel de lavande

Le miel de lavande

Crémeux, onctueux et d’une saveur délicate.. Le miel de lavande dévoile des arômes fruités et légèrement acidulés. Originaire des Alpes et de la Provence… On le récolte dès la fin juin. Il se démarque des autres miels par son exceptionnel goût floral.

On peut effectivement l’utiliser dans une omelette, une tarte salée, avec une viande de bœuf, un canard, un poisson blanc. Ou bien en coulis sur un Picodon (fromage de chèvre) pas trop affiné. Ce dernier joue parfaitement sur le renforcement des saveurs acidulées.

Le miel d’oranger

Le miel d’oranger

Le miel d’oranger est produit majoritairement dans le sud de l’Europe et récolté en fin d’été. Fabriqué principalement à partir du nectar des fruits… Celui-ci possède une note acidulée qui lui apporte caractère et équilibre. Toutefois, il cristallise facilement. Désormais, pour lui redonner son aspect d’origine tout en gardant toutes ses propriétés… Vous pouvez alors le réchauffer au bain-marie dans une eau à 40-45°C maximum.

Ainsi, ce miel est parfait pour apporter une saveur florale aux pâtisseries et aux salades de fruits. On le recommande aussi pour personnaliser un poisson en papillote, glacer des carottes, parfumer une marinade, ou sucrer un jus de fruits.

De châtaignier

De châtaignier

D’une belle couleur ambrée, le miel de châtaignier est originaire de Corse et récolté au mois de juillet. Crémeux et granuleux, ce dernier se distingue par sa saveur boisée assez puissante et sa légère amertume en fond de bouche.

Riche en tanin, ce miel cristallise reste liquide plusieurs mois. Il se conserve très bien. Toutefois, il ne plaît pas toujours aux enfants ! Vous pouvez l’utiliser pour apporter une note florale teintée d’une pointe d’amertume aux gâteaux et aux biscuits secs. Aussi, il se marie à merveille avec les fromages de chèvre et le roquefort. Il donne ainsi du caractère aux viandes blanches.

De sapin

De sapin

Un miel rare et cher. Il est donc fabriqué par les abeilles à partir du miellat que déposent les insectes sur les résineux, et non de nectar de fleurs. On apprécie ses arômes prononcés mais finement boisés. Aussi, ses notes de pain grillé, sa saveur balsamique très typée, mais non dénuée de douceur.

Ce miel bien équilibré reste longtemps liquide. Il possède un pouvoir sucrant moins élevé que celui d’autres miels. On peut alors l’utiliser avec la viande de canard et tous les légumes. Dilué légèrement avec quelques gouttes de jus de citron chaud, il accompagne parfaitement les crustacés.