Métro : C’est la partie la plus sale, évitez de toucher !

Métro : C’est la partie la plus sale, évitez de toucher !

Le métro est un moyen de transport emprunté quotidiennement par des millions de personnes à travers le monde. Dans cet article, la rédaction Leenkus met le point sur ces parties qu’il faut éviter de toucher à tout prix. Soyez vigilant !

Métro : Vous avez tort de la toucher !

Métro : Vous avez tort de la toucher !

La majorité d’entre nous utilisent ce moyen de transport pour se rendre au travail. Mais savez-vous qu’il existe des parties dans le métro que vous ne devez pas toucher pour le bien de votre santé ?

En effet, au cours de cette année 2022, Dulce Díaz, une biologiste, a mené une enquête pour vérifier la partie la plus sale de ce moyen de transport. Les résultats sont ravageurs.

Métro : Le déroulement de l’enquête !

Métro : Le déroulement de l’enquête !

La biologiste Dulce Díaz a réalisé une expérience dans le métro très fréquenté de Mexico. C’est l’un des plus fréquentés au monde. Ensuite, le spécialiste a partagé les résultats de cette étude sur son compte TikTok.

En effet, cette expérience a duré environ un mois. Elle a donc effectué tous les tests nécessaires, en prélevant des échantillons avec des écouvillons stériles dans différentes parties du métro. Notamment les tourniquets, les rampes d’escaliers mécaniques, les  barreaux à l’intérieur des voitures…

Voici la partie la plus sale du métro !

Voici la partie la plus sale du métro !

Résultat ? Une colonie de bactéries s’est développée sur la main courante de l’escalator et une colonie fongique s’est développée sur les tourniquets. La partie la plus sale du métro d’après cette expérience ?

Oui, il s’agit effectivement de la barre horizontale des wagons. Selon l’enquête, une grande diversité de champignons et de bactéries s’est développée dans l’échantillon.

Qu’en est-il des autres objets du quotidien ?

Qu’en est-il des autres objets du quotidien ?

Les pièces et les billets : Outre le métro, il existe effectivement d’autres objets qui accumulent les bactéries. Notamment les pièces et les billets. En effet, bien que l’utilisation des cartes de crédit soit la norme, il y a encore des personnes qui règlent leurs achats en espèces. 

Des objets considérés malheureusement comme des principales sources de bactéries. Des chercheurs de l’université d’Oxford déclarent que chaque billet de banque ne peut héberger plus ou moins 26 000 bactéries.

Le téléphone portable et le menu du restaurant !

Le téléphone portable et le menu du restaurant !

Plus le métro et les billets, on note aussi le téléphone portable. Maite Muniesa, chercheuse au Département de microbiologie de l’Université de Barcelone (UB), a mené une étude. Objectif ? Connaître effectivement le nombre de bactéries que l’on peut trouver sur un téléphone portable. Des résultats surprenants ! Un téléphone portable peut contenir jusqu’à 600 bactéries.

Par ailleurs, on cite le menu du restaurant. La croyance populaire veut que la partie la plus sale d’un restaurant soit les toilettes. Mais ce n’est pas vraiment le cas. Le menu reste en effet la chose la plus sale dans ce type d’établissement. Il accumule jusqu’à 100 bactéries différentes. Impressionnant !

L’éponge à vaisselle

L’éponge à vaisselle

Oui, c’est la chose la plus sale de votre maison. Très logique, c’est humide, absorbant, et vous frottez tout le temps la nourriture et la saleté avec. Essayez comme vous pouvez de la nettoyer et remplacez-la quand elle commence à sentir mauvais.

Cher lecteur, compte tenu de toutes ces données, soyez prudent lorsque vous touchez certaines parties du métro. Ainsi qu’à certains objets du quotidien.

Maurice Louis

Passionné par l'écriture et l'art, je suis de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! Je m'intéresse à la vie des célébrités en partageant les dernières nouveautés brûlantes.