HomePeopleMarlène Schiappa. Elle culpabilise et se confie sur son rôle difficile de...

Marlène Schiappa. Elle culpabilise et se confie sur son rôle difficile de mère

Marlène Schiappa a pris la parole dans le podcast “Parents d’abord”. La ministre déléguée en charge de la Citoyenneté balance sur le difficile équilibre entre sa vie personnelle et professionnelle.

Marlène Schiappa se confie sur son rôle difficile de mère.. et culpabilise !

Sens des responsabilités

Dans le podcast Parents d’abord, Marlène Schiappa sort du silence et se confie sur son rôle de maman..«  C’est très difficile, je ne vais pas vous mentir. L’autre jour, je suis rentrée chez moi à 22h30. J’ai dit à l’un de mes conseillers : « Ah, je rentre tôt aujourd’hui ! ». Quand on est au ministère de l’Intérieur, on peut vous mobiliser sans cesse. Quand j’étais en vacances, il y a des gens qui sont venus frapper à la porte de l’endroit où j’étais car il y avait des urgences qui devaient me mobiliser. On vient vous tirer physiquement et réellement de votre vie de famille pour vous rappeler à votre devoir. Mes filles savent ce que je fais. » déclare Marlène Schiappa.

Sens de culpabilité…

Marlène Schiappa : Sentiment de culpabilité.

Ensuite, Marlène Schiappa ajoute : « Elles sont très engagées, suivent l’actualité et sont attachées à ce que je fais. Elles comprennent mon engagement, mais ça ne veut pas dire que c’est facile. J’avais un peu réussi à sortir du sentiment de culpabilité. Mais là, maintenant, je suis en plein dedans.

La ministre

Marlene Schiappa : « Wonder mum »

L’autre jour, je suis rentrée très tard. Je me suis fait un tilleul avant de dormir. Sur la tasse, il y avait écrit « Wonder mum ». J’ai regardé ma tasse et je me suis dit que j’usurpais la tasse, je ne suis pas du tout un wonder mum. J ’arrive à minuit, je ne suis pas présente, je pars le matin. »

Marlène Schiappa se confie !

Marlène Schiappa se confie !

D’ailleurs, Marlène Schiappa fait son maximum pour ne pas faire ressentir ce sentiment de culpabilité à ses filles. En effet, la jeune femme essaie de passer le moindre moment libre avec elles. En revanche, elle n’y arrive quand même pas d’effacer ce sentiment..

Marlène Schiappa

Finalement, la jeune femme explique : « Quand les enfants grandissent, plus que la culpabilité, c’est le manque qui est fort. Les enfants grandissent vite. Ma fille va sur ses 14 ans. Il ne reste plus que quatre ans avant sa majorité. Potentiellement, dans quatre ans, ma fille n’habite plus là. Quand je me dis ça, ça me brise le cœur… ».

Imane Benlimam
Enthousiaste et passionnée, je suis une dilettante qui assouvit ses curiosités intellectuelles à travers son seul exutoire, l'écriture. Ainsi, c'est ma passion pour l'actualité et l'engouement de transmettre qui me donne ce plaisir-là que je vous invite à partager !
SUGGESTIONS