Marie-Anne Chazel : Son souvenir lié à sa mère dans C à vous !

Marie-Anne Chazel : Son souvenir lié à sa mère qu’elle partage dans C à vous !

Marie-Anna Chazel était l’invitée sur le plateau de C à vous en compagnie de son complice du Splendid, Gérard Jugnot, en ce vendredi 10 septembre. En effet, cela fut l’occasion pour la comédienne de révéler son histoire familiale et d’évoquer le souvenir de sa mère, à l’origine de sa vocation.

Retour sur les débuts de la comédienne !

Retour sur les débuts de la comédienne !

Marie-Anne Chazel sort au grand public en 1978 à travers l’interprétation du rôle de Gigi dans Les Bronzés de Claude Zidi aux côtés de ses complices de la troupe du Splendid. D’ailleurs, c’est un rôle qui l’a accompagné pendant plusieurs années. En effet, elle l’incarne à nouveau l’année suivante dans « Les Bronzés font du ski », puis en 2006 dans « Les Bronzés 3 : amis pour la vie ».

Marie-Anne Chazel dans C à vous

Marie-Anne Chazel raconte tout

Par ailleurs, Marie-Anne Chazel avait également tenu un petit rôle dans la saga des Visiteurs. Ensuite, elle s’est illustrée dans l’adaptation de Marius et Fanny par Daniel Auteuil en 2013. Néanmoins, selon elle, ce succès n’était pas au gout de son père. En effet, elle a tout raconté en ce vendredi 10 septembre, sur le plateau de C à vous.

Marie-Anne Chazel : « Être quelqu’un d’autre »

Marie-Anne Chazel : « Être quelqu’un d’autre »

Selon la comédienne, son père Paul Chazel, pasteur de profession, ne voyait pas le choix de carrière de sa fille d’un très bon œil. « Il me voyait plutôt agrégée d’histoire, faisant des études, dans une famille intello. Il ne comprenait pas, a-t-elle expliqué à Patrick Cohen. Vous savez, il y a des gens, comme les hommes politiques par exemple, qui sont censés croire ce qu’ils disent. Un pasteur, il croit ce qu’il dit. Et il ne comprend pas qu’on puisse être quelqu’un d’autre et ne pas correspondre à ce que l’on dit ». 

Marie-Anne Chazel

En revanche, Marie-Anne Chazel retrouvait une oreille attentive et un modèle à dépasser du coté de sa mère. En effet, Louba Guertchikoff avait travaillé auprès de la célèbre metteuse en scène Ariane Mnouchkine avant de construire une carrière de comédienne.

Un modèle à dépasser !

Un modèle à dépasser !

En effet, Marie-Anne Chazel a découvert sa mère pour la première fois sur scène à l’âge de cinq ans. « Je vais voir la pièce. Et puis je ne la vois pas du tout. Je me dis : ‘Où est-ce qu’elle est ?’ J’étais très déçue », se remémore-t-elle.

Apercevant finalement sa mère, elle l’interpelle : « Je lui dis : ‘Mais, non, je ne t’ai pas vue. Tu étais où ?’ Elle me dit : ‘Mais si c’est moi qui faisais la petite fille’. Et j’avais vu une petite fille. Je n’avais jamais reconnu ma mère. Et donc là je me suis dit, ça fait ça ce métier. On peut devenir quelqu’un d’autre. Je n’avais jamais réalisé que c’était elle qui jouait ça ». 

Un grand modèle à dépasser pour Marie-Anne Chazel !


Imane Benlimam

Enthousiaste et passionnée, je suis une dilettante qui assouvit ses curiosités intellectuelles à travers son seul exutoire, l'écriture. Ainsi, c'est ma passion pour l'actualité et l'engouement de transmettre qui me donne ce plaisir-là que je vous invite à partager !