Marc Lavoine élevé comme une fille… elle m’appelait Brigitte !

Sur les ondes d’Europe 1, le chanteur Marc Lavoine s’est effectivement souvenu de son enfance particulière. En effet, sa mère, qui rêvait d’avoir une fille, l’a élevé comme un enfant du sexe opposé. Leenkus vous donne les détails !

Marc Lavoine élevé comme une fille par sa mère !

Marc Lavoine élevé comme une fille par sa mère !

« Tout le monde me prenait pour une fille ». Déclare Marc Lavoine sur les ondes d’Europe 1. Le coach emblématique de ‘The Voice’ a fait d’étonnantes confidences au sujet de son enfance. Et notamment de sa naissance, le 6 août 1962, à Longjumeau.

En fait, à l’époque, la mère de la star avait très envie d’avoir d’accoucher d’une fille… « Je suis une fille : j’ai été élevé comme une fille par ma mère, qui m’appelait Brigitte et m’avait laissé les cheveux longs », s’est souvenu le chanteur.

"J'ai une approche différente des choses"

« J’ai une approche différente des choses »

En outre, même physiquement, l’interprète d’’Elle a les yeux revolvers’, petit, avait des traits féminins. « J’étais obligé de montrer mon sexe aux gens pour leur prouver que j’étais un garçon ». A ajouté ensuite le chanteur que « tout le monde prenait » pour une petite fille. Mais ce n’était pas pour le déranger.

« J’ai été élevé avec des femmes, donc j’ai une approche différente des choses », a assuré ensuite Marc Lavoine sur Europe 1.

"On m'appelait le gros, la gonzesse, ou le pé**"

« On m’appelait le gros, la gonzesse, ou le pé** »

Toutefois, sa différence enfant lui a valu de nombreuses critiques de la part de ses camarades de classe. « On m’appelait le gros, la gonzesse, ou le pé**. S’est souvenu ainsi Marc Lavoine. « J’ai été maltraité par ceux qui ont un peu ce pouvoir d’être le type qui rentre dans la bonne case. »

Toujours à côté de la plaque, le compagnon de Line Papin l’assume : « Ce n’est pas grave du tout. Bien au contraire ! Ce qui est important, c’est ceux qui se retrouvent autour des mêmes choses et il y a plus de gens de ce côté-là », a ajouté l’artiste sur les ondes d’Europe 1.

Et de conclure, philosophe : »On est plus nombreux à désirer vivre avec tous ceux que l’on rejette, et sans lesquels on ne voit pas la vie en entier. »

Marc Lavoine : sa mère, "un véritable cadeau"

Marc Lavoine : sa mère, « un véritable cadeau »

En effet, il y a dix ans, Marc Lavoine a perdu sa maman. La femme de sa vie, une féministe qui lui a beaucoup appris. « Elle a rempli ma vie. Elle est dans toutes mes chansons, et c’est elle qui m’a donné la phrase ‘les yeux revolver' ». Racontait ainsi le chanteur à Télé 7 Jours, ému.

« La dernière image que j’ai du visage de ma mère, c’est une photo que j’ai prise d’elle. Je lui avais demandé de me faire un sourire. Et malgré tout, elle a réussi à me le donner. Un véritable cadeau. » 

De même, dans les colonnes de Psychologies magazine, le chanteur de 59 ans confié avoir eu un sentiment de culpabilité depuis la disparition de sa mère. « Je me sens responsable de ne pas l’avoir sauvée quand elle était sur son lit, à la fin de sa vie », avait-il expliqué. Et d’ajouter ainsi, bouleversé « Ses yeux ne m’ont jamais quitté et elle m’a toujours beaucoup dit ‘je t’aime’. Elle ne pouvait pas aller plus loin et ce n’est pas grave. Elle me manque, vous savez. »