HomePolitiqueMacron : Un reconfinement strict ? Le Président a pris la parole

Macron : Un reconfinement strict ? Le Président a pris la parole

Un reconfinement plus strict ? Emmanuel Macron est revenu, ce dimanche 28 mars, sur les mesures mises en place pour lutter contre la Covid-19. Le président de la République a pris la parole.

Une décision compliquée !

Une décision compliquée !

Les semaines se suivent et se ressemblent. Ces derniers jours, les rumeurs de confinement plus strict se font de plus en plus fortes. Selon les informations du Parisien, publiées le samedi 27 mars, un confinement plus strict pourrait être bientôt mis en place. “Si cela empire et s’homogénéise sur tout le territoire, il ne faut pas écarter l’idée d’un confinement de type printemps 2020”, leur aurait confié un proche de l’exécutif. Emmanuel Macron a toutefois tenu à nuancer ces rumeurs.

Emmanuel Macron rassure les Français

Emmanuel Macron rassure les Français

En fait, ce dimanche 28 mars, le chef de l’État a fait donc une apparition surprise sur le plateau du Sidaction. Venu pour soutenir Line Renaud dans son combat, Emmanuel Macron a accordé une interview au Journal du dimanche. Objectif ? Apaiser ceux qui sont inquiets par la possibilité d’un nouveau confinement.

Emmanuel Macron a pris la parole

Emmanuel Macron a pris la parole

” Pour les jours qui viennent, nous allons regarder l’efficacité des mesures de freinage et nous prendrons si nécessaire celles qui s’imposent. Mais à cette heure rien n’est décidé “, a souligné donc Emmanuel Macron.

Pas de tabou sur les écoles !

Pas de tabou sur les écoles !

Emmanuel Macron s’est aussi exprimé sur une éventuelle fermeture des écoles. Il a donc affirmé que “même si ça ne saurait être un tabou, elle doit demeurer un dernier recours et une mesure limitée au maximum dans le temps”. Ces annonces risquent désormais de faire monter les critiques.

Une tribune signée !

Une tribune signée !

En fait, dans le même numéro justement, le Journal du dimanche, JDD publiait une tribune signée de 41 médecins de crise de l’AP-HP. Ces derniers ont en fait peur de devoir être “contraints de faire un tri des patients” si jamais la situation sanitaire en France s’aggrave.  Plus d’un an après le début de la pandémie en France, la situation reste hors de contrôle.

Meriem Meskouk
Créatrice et curieuse, j'ai grandi en compagnie des livres, toujours à la recherche de nouvelles expériences à mener. Aussi, je suis passionnée par la cuisine et la photographie culinaire.
SUGGESTIONS