Liban : Un nouvel incendie au port de Beyrouth, un mois après l’explosion !

nouveau incendie à beyrouth
A view shows the site of a fire that broke out at Beirut's port area, Lebanon September 10, 2020. REUTERS/Mohamed Azakir

Pour une deuxième fois, les libanais revivent le même drame du mémorable 4 août 2020. Un sabotage ou un accident ? Telle est la question ! Nous vous dévoilons alors tout ce qu’il faut savoir sur l’explosion au port de Beyrouth au Liban.

Liban : Un nouvel incendie au port de Beyrouth, un mois après l’explosion !

Une deuxième explosion au Liban !

Jeudi 10 août, une explosion a touché un entrepôt à Beyrouth, où étaient stockés des bidons d’huile et des pneus de voiture. Hélas, c’est le même endroit de la fameuse explosion du 4 août au Liban ! Est-ce une coïncidence ?  

En effet, un grand incendie a éclaté dans le port de Beyrouth jeudi, provoquant des flammes orange et une énorme fumée noire qui ont terrifié les résidents.

D’ailleurs, l’incendie semble avoir pris naissance dans un entrepôt appartenant à une entreprise privée qui importait de l’huile de cuisson. Il s’est ensuite étendu à un stock de pneus en caoutchouc, a déclaré le directeur général du port, Bassem El-Kaissi, lors d’un entretien téléphonique.

« C’est pourquoi vous voyez les gros nuages ​​noirs », a déclaré M. El-Kaissi, ajoutant qu’il était trop tôt pour spéculer sur la façon dont l’incendie a commencé.

Un sabotage, une erreur technique ou peut être simplement ‘une négligence’ !

Un sabotage, une erreur technique ou peut être simplement ‘une négligence’ !

Il n’y a pas eu de rapports immédiats de victimes. En revanche, le président Michel Aoun a appelé à la formation d’un comité pour «assurer la sécurité générale» dans le port. En outre, il a déclaré que l’incendie aurait pu être causé par un sabotage, une erreur technique ou une négligence.

L’incendie a provoqué des flammes orange géantes et une épaisse fumée visibles sur des kilomètres. Ce qui a semé la panique à l’intérieur du port et dans les quartiers ravagés par l’explosion du mois dernier.

Par ailleurs, les employés du port se sont précipités pour fuir leurs bureaux et les résidents ont fui leurs maisons. Ces derniers craignaient que l’incendie ne provoque une nouvelle explosion.

«Je me dis que rien ne va se passer et ce n’est probablement pas un gros problème. Mais, vous ne pouvez pas combattre l’angoisse d’ouvrir toutes les fenêtres, de vous asseoir dans un couloir ou d’être nerveux tout le temps.

Et que les gens vous appellent vous demandant de quitter la zone », a déclaré Feras Abdallah, 27 ans, un architecte dont la voiture et l’appartement ont été détruits par l’explosion du 4 août.

La plus grande explosion dans l’histoire du Liban

La plus grande explosion dans l’histoire du Liban

L’explosion du mois dernier s’est produite lorsque 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium ont brûlé. En effet, le composé utilisé dans les explosifs, avait été mal réservé dans le port de Beyrouth pendant des années.

L’armée du Liban a déclaré ce mois-ci qu’elle avait trouvé un autre stock de plus de 4 tonnes de nitrate d’ammonium stocké près du port. Cependant, l’armée a déclaré qu’elle avait éliminé le stock.

Incendie au Liban

Une enquête a révélé qu’une culture de corruption enracinée dans le port avait laissé les fonctionnaires qui y travaillaient, beaucoup plus concentrés sur les gains illicites que sur la sécurité publique.

D’ailleurs, l’explosion du mois dernier a détruit une grande partie du port. En outre, elle a envoyé une puissante onde de choc à travers les quartiers résidentiels.

Plus de 190 personnes ont été tuées, 6 000 blessées et 300 000 déplacées de chez elles.


Imane Benlimam

Enthousiaste et passionnée, je suis une dilettante qui assouvit ses curiosités intellectuelles à travers son seul exutoire, l'écriture. Ainsi, c'est ma passion pour l'actualité et l'engouement de transmettre qui me donne ce plaisir-là que je vous invite à partager !