Liban : En plein effondrement économique, la situation est catastrophique.

Liban : En plein effondrement économique, la situation est catastrophique.

La situation ne fait que s’aggraver de plus en plus au Liban. En effet, 78% de la population est désormais sous le seuil de la pauvreté.

Liban : le prix du carburant toujours en augmentation !

Liban : le prix du carburant toujours en augmentation !

Le Liban est désormais en plein effondrement économique. En effet, le pays a encore une fois augmenté le prix des carburants ce dimanche. Une augmentation de près de 70%, actant une nouvelle réduction des subventions dans le pays privé de devises étrangères et en proie à des pénuries.

Crise de carburants au Liban

Le litre d’essence à triplé au Liban

Désormais, cette nouvelle hausse signifie que le prix du carburant a triplé dans une période ne dépassant pas deux mois. Et ce, dès que la Banque centrale a annoncé la réduction des subventions allouées aux importations en juin.

Une crise sans précédent

Un effondrement économique

Par conséquent, cette augmentation se répercutera sur l’économie en entier. En effet, cela engendrera la hausse des prix au Liban à cause de l’hyper inflation. Par ailleurs, la crise ne fait qu’augmenter les prix dans les supermarchés de semaine en semaine, surtout avec la dépréciation de la livre libanaise.

Une interminable file d’attente pour l’essence !

Une interminable file d’attente pour l’essence !

Selon l’Agence national d’information ANI, l’essence sans plomb 98 et 95 augmente de 67% et 66% par rapport aux derniers tarifs du 11 aout. En outre, la bombonne de gaz ménager a connu une augmentation de prix de 50%.

Cependant, plusieurs stations d’essence n’ouvrent pas à cause de la situation actuelle. Par conséquent, d’interminables files d’attente se forment devant celles qui acceptent les clients. Désormais, les autorités se dédouanent en référant la Syrie où le carburant est vendu bien plus cher.

Le peuple libanais en panique total !

Le peuple libanais en panique total !

La BDL a commencé à rationner progressivement ses dollars. En effet, elle avait annoncé l’adoption d’un taux de 3900 livres pour un dollar pour les importations de carburant.

En outre, la Banque centrale avait annoncé le 11 aout qu’elle ne financerait plus les subventions des carburants. Résultat : La panique totale au Liban !

En effet, la population a vécu de longues heures sans électricité depuis plusieurs semaines. D’ailleurs, cette crise énergétique menace également les hôpitaux. Cependant, environ 78% de la population du Liban est sous le seuil de la pauvreté, selon l’ONU.


Imane Benlimam

Enthousiaste et passionnée, je suis une dilettante qui assouvit ses curiosités intellectuelles à travers son seul exutoire, l'écriture. Ainsi, c'est ma passion pour l'actualité et l'engouement de transmettre qui me donne ce plaisir-là que je vous invite à partager !