HomePeopleLeïla Bekhti : Victime de racisme, l'actrice se confie !

Leïla Bekhti : Victime de racisme, l’actrice se confie !

Victime de racisme durant un casting de film, Leïla Bekhti raconte l’incident. Lisez la suite pour plus de détails.

Leïla Bekhti : Victime de racisme, l'actrice se confie !

Leïla Bekhti raconte son expérience raciste..

Leïla Bekhti se confie sur la mauvaise expérience qu’elle a eu avec un réalisateur qui l’a rejetée à cause de son origine. En effet, lors de son interview avec le magazine Marie Claire, la jeune femme a défendu de nombreuses causes. Y compris l’islamophobie et le harcèlement scolaire. En outre, l’actrice algérienne a partagé l’expérience raciste dont elle a été victime.

Leïla Bekhti raconte son expérience raciste..

La belle actrice prend la parole :

« Écoute, t’as fait de super essais, mais on n’avait pas prévu que ce soit une rebeu qui ait le rôle. »

Leïla Bekhti

Leïla Bekhti décrit sa réaction :

« Il m’a lancé ça de manière presque gentille et bienveillante, sans se rendre compte de la violence du truc. Alors, moi, j’ai répondu un « désolée », comme si j’avais une maladie, avant de raccrocher. Je n’avais pas la répartie d’aujourd’hui. Puis je l’ai rappelé pour lui dire : « En fait, je suis désolée pour toi, et surtout, je suis bien contente de pas faire ton film. »

« La sonnette de notre porte n’est pas un youyou. »

« La sonnette de notre porte n’est pas un youyou. »

« Je n’ai pas raconté cette histoire à ma famille, de peur que tout le monde s’inquiète et pense : « ouhla, ça va être dur pour elle ce métier », alors heureusement que j’avais des épaules. » affirme la comédienne Leïla Bekhti.

L'actrice algérienne

Agacée par le cliché de ses origines algériennes, Leïla Bekhti déclare : « Le cliché femme voilée, soumise, par exemple, je n’en peux plus. Le cliché de l’éternel grand frère qui ne veut pas que sa sœur sorte le soir, pareil. Pourquoi certains réalisateurs stigmatisent ainsi les communautés ? Est-ce qu’ils sont déjà sortis de leur sphère ? Non, on ne mange pas le couscous avec les pieds, et non, la sonnette de notre porte n’est pas un youyou. » Hélas, forte de sa notoriété, la belle Leïla Bekhti a su refuser quand elle le souhaitait.

Imane Benlimam
Enthousiaste et passionnée, je suis une dilettante qui assouvit ses curiosités intellectuelles à travers son seul exutoire, l'écriture. Ainsi, c'est ma passion pour l'actualité et l'engouement de transmettre qui me donne ce plaisir-là que je vous invite à partager !
SUGGESTIONS