Le savon de Marseille : Les astuces marseillais pour reconnaître le vrai

Le savon de Marseille : Les astuces marseillais pour reconnaître le vrai

Hypoallergénique, antiseptique, bactéricide et biodégradable… Le savon de Marseille sait effectivement tout faire : lessive, dentifrice, traitement des crampes, détachant, produit vaisselle…

Le souci ? C’est qu’à moins de venir de Marseille et de pouvoir trouver ce produit naturel facilement… On peut vite se heurter aux 90 % de contrefaçons vendues dans le commerce ! Alors, comment reconnaître le vrai savon ? On vous dit tout ici !

1) Le savon de Marseille est riche en huile végétale

1) Le savon de Marseille est riche en huile végétale

Depuis le XVIIe siècle, la formule du savon de Marseille est réglementée avec deux ingrédients très simples : 72 % d’huile d’olive et 28% de soude.

Depuis, la formule a donc évolué, mais un vrai contiendra toujours 72% d’huile végétale (coco, coprah, palme ou bien sûr l’huile d’olive traditionnelle).

Une mention qui doit obligatoirement apparaître sur le savon (tout comme le nom de la savonnerie qui l’a fabriqué).

2) Une composition simple et naturelle

2) Une composition simple et naturelle

Le savon de Marseille ne doit pas contenir plus de six ingrédients. On n’y retrouve aucun colorant (les E1 + numéros ou CI + numéros sur l’étiquette) ni aucun additif chimique ou de la glycérine !

Autre remarque importante, il ne doit contenir aucune graisse animale, un point avec lequel nombre d’industriels ont du mal étant donné que plus de 70% des savons de Marseille du commerce en contiennent effectivement.

Ainsi, si vous voyez sur l’étiquette « sodium lardate » (graisse de porc) ou « sodium tallowate » (graisse de bœuf), ou encore aucune mention de l’origine 100% végétale de l’huile… Méfiance !

3) Une couleur et une forme bien définie

3) Une couleur et une forme bien définie

Généralement, le savon de Marseille est un gros cube (le plus souvent de 600 g).

En revanche, pour faciliter la préparation de produits ménagers et esthétiques… On peut bien le retrouver sous la forme de paillettes.

Pour ce qui est de la couleur, on oublie les savons rouges, jaunes, violets… Le vrai est soit vert ou brun s’il est à l’huile d’olive. Ou bien blanc s’il est à l’huile de palme, de coco ou de coprah. C’est compris !

4) Portez le savon de Marseille à votre nez

4) Portez le savon de Marseille à votre nez

À part son odeur caractéristique, le savon de Marseille ne sent en effet, rien de particulier. En fait, ce dernier ne contient pas de parfum.

Les savonnettes parfumées à la lavande, à la rose, au miel… ne sont que des produits dérivés.

5) Une consistance solide

5) Une consistance solide

Quand on l’utilise, il ne fond donc pas et ne se transforme pas en tas pâteux comme les faux savons industriels qui l’imitent. Le savon de Marseille est très dur !

Ce dernier fond difficilement lorsqu’on l’utilise à basse température. Ainsi, il sèche et craquelle après utilisation.


Meriem Meskouk

Créatrice et curieuse, j'ai grandi en compagnie des livres, toujours à la recherche de nouvelles expériences à mener. Aussi, je suis passionnée par la cuisine et la photographie culinaire.