La colère : Ces 5 astuces pour retrouver votre calme !

Nous avons tous déjà connu une vague de colère, à des degrés divers. Découvrez dans cet article, les 5 astuces pour vous aider à retrouver votre calme.

1. Pratiquez la relaxation pour contrôler la colère

1. Pratiquez la relaxation pour contrôler la colère

Selon l’American Psychological Association (APA), les techniques de relaxation…. « comme la respiration profonde et les images relaxantes peuvent aider à calmer les sentiments de colère. » En effet, l’American Psychological Association propose certaines pratiques spécifiques qui peuvent désormais aider:

  • Utilisez les images, tout en visualisant quelque chose qui entraîne la relaxation. Ceci soit à partir de l’ expérience ou de l’ imagination.
  • La méditation, les exercices de yoga et le tai-chi peuvent aider aussi à détendre les muscles en favorisant la relaxation.
  • Respirez profondément en partant du diaphragme. Car la respiration thoracique ne favorisera pas la relaxation.
  • Répétez les mots rassurants, tels que « je contrôle» « détends-toi », « calme »…  peut aussi aider. 
  • Enfin, pratiquez la respiration profonde pendant cet exercice.
2. Identifiez une solution possible

2. Identifiez une solution possible

Faites un effort conscient pour résoudre le problème, au lieu de vous focaliser sur la chose qui vous met en colère. Le comportement erratique de votre enfant vous bouleverse ? Cherchez alors quelque chose qui l’occupera. 

Est-ce que votre proche ou votre ami fait quelque chose qui vous pousse dans vos retranchements ? Calmez-vous, fixez des limites précises et ayez un dialogue constructif.

Restez conscient du fait que la colère incontrôlée ne résout rien. Souvent, le résultat est bien pire ! Respirez profondément, gardez une certaine auto-discipline, et réfléchissez donc à une solution rationnelle.

3. Pardonnez et oubliez

3. Pardonnez et oubliez

Pardonner est l’un des antidotes les plus puissants pour le ressentiment. En effet, laisser la colère et d’autres sentiments négatifs déformer et perturber la vie ne fait qu’entraîner amertume, pessimisme et colère.

Alors, si vous pouvez pardonner une personne qui a effectivement provoqué des sentiments de colère…. Vous apprendrez tous les deux une leçon précieuse. 

En effet, pour vous, le fait de pardonner montre que personne ne peut contrôler votre état d’esprit. Et pour la personne qui a provoqué votre colère… la tolérance dont vous faites preuve peut être suffisante pour lui rappeler l’importance de tenir ses promesses.

Par ailleurs, si un individu vous trahit à plusieurs reprises, il est donc temps de reconsidérer la relation. En fonction de la nature de l’infraction et de la fréquence du délit… privilégier le pardon plutôt que l’oubli peut être la meilleure (et la plus saine) solution.

4. La restructuration cognitive pour contrôler la colère

4. La restructuration cognitive pour contrôler la colère

Lorsqu’ils sont confrontés à une situation ou une personne qui sont stressantes… Les gens en colère ont tendance à maudire, jurer ou encore agir de façon erratique.

En effet, la restructuration cognitive consiste seulement à changer la façon dont nous pensons. En ce qui concerne la gestion de la colère, la raison pour laquelle cette méthode, est si efficace est que nos pensées sont instantanément dramatisées et exagérées quand nous sommes en colère.

Alors au lieu de dire: «ça craint», «je vais être en retard»…. Reconnaissez la situation et dites plutôt «je ne contrôle pas cette situation», ou «Je vais rester calme, et ils vont trouver une solution ». Ainsi, lorsque nous faisons l’effort conscient de rationaliser nos pensées… Il y a plus de chance d’obtenir un résultat favorable.

5. Améliorez vos capacités d’écoute

5. Améliorez vos capacités d’écoute

Effectivement, en améliorant nos capacités d’écoute…  nous améliorons aussi la communication entre l’autre personne et nous. En effet, cela renforce la confiance, et cette confiance peut donc aider à atténuer les pensées et les émotions potentiellement hostiles.