KFC avoue publiquement que ses poulets sont malades

KFC avoue que ses poulets sont malades

La célèbre enseigne de restauration rapide KFC avoue que la plupart des ses poulets sont malades.

Les volailles utilisées et servies aux clients proviennent de fermes britanniques et irlandaises.

KFC un tiers de ses poulets sont maldes

Poulets en mauvaise santé

Les volailles sont en effet atteinte de pathologies relativement importantes. Elles sont essentiellement liées à leur environnement.

Par conséquent KFC reconnaît qu’une grande partie des poulets sont en mauvaise santé. L’enseigne le reconnaît ainsi elle-même, dans son rapport publié dernièrement.

KFC avoue que ses poulets sont en mauvaise santé

Pathologies diverses

KFC reconnaît par conséquent qu’un grand nombre de ses poulets souffrent de pathologies diverses.

L’une d’entre elle par exemple, est une inflammation appelée dermatite plantaire.

Celle-ci empêche les oiseaux de se déplacer correctement. Il faut savoir que cela concerne finalement plus d’un tiers des volailles commercialisées par le groupe.

Pathologies diverses

Élevages intensifs

Ces lésions sur les pattes des poulets de KFC proviennent essentiellement de fermes irlandaises et britanniques.

Les traces constatées sur les animaux sont le résultat d’une mauvaise ventilation et du mauvais contrôle de leurs litières.

Ce serait en l’occurrence une preuve irréfutable de leur totale inactivité au sein des élevages intensifs. Certains poulets élevés par KFC présenteraient également des traces de brûlures au jarret.

Contrôles laxistes dans les élevages intensifs

Mauvaise nouvelle pour KFC

Dans ces conditions, les déchets qui émanent des oiseaux est favorisée par l’ammoniac utilisé dans les élevages fermés.

De bien mauvaises nouvelles pour l’enseigne, mais surtout pour les consommateurs ! Curieusement, quelques associations de protection des animaux ont apprécié la transparence de KFC, qui a selon eux le courage de reconnaître ce fait plutôt inquiétant.

Mauvaise nouvelle pour KFC

KFC s’engage à faire des efforts

A cet égard Lindsay Duncan Directrice de campagne de World Animal Protection salue elle aussi KFC :

“beaucoup de progrès à faire, mais nous sommes très heureux qu’ils aient publié ce niveau de données publiques et de transparence, dont ils peuvent désormais être tenus responsables”.

KFC promet dorénavant de s’engager dans une autre direction beaucoup plus responsable à l’avenir. Pouvons-nous être certain que la promesse de KFC sera vraiment appliquée ?

Sachant que l’enseigne s’engage soi-disant et dès à présent, pour le bien être des oiseaux. La solution étant prise à première vue de leur rendre des espaces plus vaste dans un environnement plus favorable.

KFC promet de prendre des mesures

KFC assure finalement redoubler d’efforts en travaillant en collaboration étroite avec tous ses fournisseurs.

Le but étant de produire des races de poulets à croissance plus lente que celle d’aujourd’hui.

Celles-ci seront donc par conséquent, beaucoup moins traitées aux antibiotiques. Contrairement à ce qui est fait à ce jour, alors qu’un poulet est prêt à l’abattage en 30 jours, ce délai va être sensiblement augmenté.


Maurice Louis

Passionné par l'écriture et l'art, je suis de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! Je m'intéresse à la vie des célébrités en partageant les dernières nouveautés brûlantes.