Kevin Escoffier perdu en mer sur un minuscule radeau de survie

Kevin Escoffier

Son bateau plié en deux, Kevin Escoffier a dû attendre de l’aide depuis un minuscule radeau de survie. Le 1er décembre 2020, après une nuit en eaux, le capitaine français a finalement été secouru. L’un des concurrents s’est dérouté pour le retrouver au large des côtes sud-africaines.

Kevin Escoffier - Vendée Globe - sur un minuscule radeau de détresse

Kevin Escoffier: Ça se termine en naufrage 

Un miracle. Après la violente fuite d’eau, le capitaine Kevin Escoffier a lancé sa balise de détresse. Comme il l’a dit à Ouest-France, son bateau PRB « s’est plié en deux ». Bien que sa position soit très ambiguë, le marin du Vendée Globe, a été secouru par Jean Le Cam, qui est l’un de ses concurrents.

Kevin Escoffier: Ça se termine en naufrage

Une nuit très rude !

Récupéré tôt le matin, Kevin Escoffier a passé la nuit au large des côtes sud-africaines. Il était également seul sur un petit radeau de sauvetage, dans une eau à 10 degrés, dans une zone où la mer forme des vagues de plus 5 mètres. 

Une nuit très rude

Kevin Escoffier : “C’est un truc de barjo”

« Vous voyez les films sur les naufrages, c’était pareil en pire.  En quatre secondes, le bateau a planté, l’étrave s’est ainsi repliée à 90 degrés. J’ai mis la tête dans le cockpit, il y a eu une vague, j’ai eu le temps d’envoyer un texto. Cependant, la vague a ensuite fait shunter tout l’électronique.  C’est un truc de barjot, plier un bateau en deux », dit-il en plaisantant, sain et sauf.

Une nuit très rude

Un bateau complètement abîmé 

Un dégât étonnant, « 200kg de carbone » au squelette de son bateau pour le renforcer ! « J’ai zéro regret, j’ai renforcé le bateau tout ce que j’ai pu… », a déclaré Kevin Escoffier. Il a été secouru par le plus âgé de l’événement, Jean Le Cam (Imoca), qui a perdu sa bonne progression dans l’événement, alors qu’il dépassait quelques-uns.

Un bateau complètement abîmé

Kevin Escoffier: L’humanité avant tout

« Comme je disais à Jean, : “Tu fais une course de barjot, je suis désolé de te n*quer ton truc “». Il m’a dit : « Écoute, la dernière fois c’était l’inverse, c’est PRB qui m’avait récupéré », a déclaré Kevin Escoffier. En fait, en 2009, Vincent Riou (PRB) avait secouru Jean Le Cam, son bateau avait chaviré au large du Cap Horn et avait coulé. Aujourd’hui, le skippeur a ainsi atteint pour la première fois la zone d’émission de la balise de détresse de son camarade, deux heures après son déclenchement.


Outziouar Abderrazak

Passionné par la téléréalité, je m’intéresse également à toutes les actualités et news people. J'aime aussi recueillir et écrire des informations sur les célébrités.