Kendji Girac dévoile pour la première fois un complexe de jeunesse

Pour la première fois, le grand gagnant de ‘The Voice’ Kendji Girac va faire ses premiers pas en tant que comédien. Ceci pour « Champion », le nouveau téléfilm de TF1. Il y jouera effectivement un personnage dans lequel il se retrouve beaucoup puisqu’il partage avec lui un grand complexe.

C'est une nouvelle corde qu'il rajoute à son arc...

C’est une nouvelle corde qu’il rajoute à son arc…

À l’image de Patrick Bruel, Marc Lavoine ou encore Bénabar, Kendji Girac a décidé de tenter sa chance en tant qu’acteur. L’artiste va rejoindre, très prochainement, le tournage du nouveau téléfilm de TF1 baptisé ‘Champion’.

Pour ses débuts en tant que comédien, l’interprète de ‘Les yeux de la mama’ prêtera ainsi ses traits à l’un des personnages principaux du téléfilm. A savoir Zack, un boxeur qui souffre dans le secret de son illettrisme. Un sujet très sensible pour le chanteur de 25 ans qui a lui-même rencontré des problèmes pour lire.

Une histoire touchante !

Une histoire touchante !

En effet, lors d’un entretien accordé à nos confrères de ‘Le Parisien’… Kendji Girac a accepté d’en dire plus sur son personnage : « J’incarne Zack, un garçon qui a des difficultés à lire et à écrire parce que ses parents l’ont sorti de l’école trop tôt pour le faire travailler depuis son plus jeune âge (…) On m’a souvent proposé des comédies romantiques autour de la musique ou de mes racines gitanes et j’avais envie d’autre chose. Cette fois, l’histoire que je vais raconter autour de l’illettrisme est un sujet très intéressant qui concerne beaucoup de gens. »

Comment Kendji Girac est parvenu à dépasser ce blocage

Comment Kendji Girac est parvenu à dépasser ce blocage

Kendji Girac s’est  ainsi confiée sur le sujet. « Quand j’étais plus jeune, je savais lire bien sûr mais pas assez vite pour suivre les paroles sur les prompteurs au rythme de la musique quand je chantais dans des émissions télé. C’était assez gênant pour moi », a ainsi avoué Kendji Girac. Libéré de cet embarras, grâce à ce téléfilm, le jeune papa espère donc aider, à son échelle, les personnes illettrées. Il souhaite ainsi « faire avancer cette cause et que cela ne soit plus un sujet tabou. »

D’ailleurs, Kendji Girac n’avait pas hésité à « demander de l’aide ». Puis, grâce à sa détermination, il est parvenu à surmonter son handicap. « J’ai redoublé d’efforts, j’ai fait de moins de moins de fautes. Je me suis vraiment concentré et cela s’est vite amélioré grâce à mon envie. J’ai dépassé ce petit blocage. Dans mon entourage, personne ne m’a montré du doigt ou dit que c’était grave. Je ne me suis pas caché », a ainsi développé l’artiste dans les colonnes du Parisien.

Kendji Girac : « Je sens que je peux être le porte-parole »

Kendji Girac : « Je sens que je peux être le porte-parole »

En fait, Kendji Girac a une bonne idée de l’origine de son retard au niveau de la lecture. Évoluant ainsi au sein de la communauté gitane… le jeune musicien n’a donc pas suivi une scolarisation ordinaire. « J’étais même un bon élève mais avec les voyages (en tant que gitan), je ne restais jamais 10 mois dans l’année à l’école. J’ai changé énormément d’établissements et de professeurs. J’ai dû manquer un peu de suivi », estime-t-il aussi.

Ce rôle dans le téléfilm n’est en fait qu’une première étape pour Kendji Girac qui souhaite désormais par la suite s’investir davantage dans le combat contre l’illettrisme. « Je sens que je peux être le porte-parole. Après le tournage, je veux continuer à m’engager à fond avec une association », a-t-il aussi annoncé.