HomePeopleJeanfi Janssens n'est plus obligé de voler pour vivre !

Jeanfi Janssens n’est plus obligé de voler pour vivre !

Mardi 30 mars, les téléspectateurs attendent en effet et avec impatience de découvrir le spectacle de l’humoriste Jeanfi Janssens : « Jeanfi décolle ». Le jeune homme fait des révélations surprenantes !

Jeanfi Janssens : « Les salles étaient vides, j'avais des doutes »

De stewart à … humoriste !

Avant de devenir humoriste, Jeanfi Janssens était Stewart chez Air France. Entre 2014 et 2015, le comédien a demandé à son employeur un congé pour tenter une nouvelle carrière.. Néanmoins, Il n’avait pas encore fait la rencontre qui fera tout basculer.

De stewart à … humoriste !

Jeanfi Janssens se confie

Le spectacle « Jeanfi décolle » va finalement trouver un succès incroyable ! D’ailleurs, Jeanfi Janssens s’est confié lors de son interview avec nos confrères ‘Pure People’. Ses histoires d’amour compliquées, son rapport à la chirurgie esthétique, et ses problèmes de surpoids.

Jeanfi Janssens

“Les salles étaient vides, je doutais beaucoup.” 

Jeanfi Janssens a également parlé de sa carrière : « Quand Laurent Ruquier m’a appelé pour me dire : ‘J’ai vu votre spectacle, je pense que votre humour et Les Grosses Têtes. Il y a quelque chose à faire. Venez faire un essai’. A cette période là, ça marchait pas tellement pour moi, c’était compliqué. C’était après les attentats à Paris, les salles étaient vides, je doutais beaucoup. » a-t-il affirmé.

Jeanfi Janssens : « J'allais devoir me positionner »

Jeanfi Janssens : « J’allais devoir me positionner »

En revanche, Jeanfi Janssens est conscient que financièrement parlant, il ne peut pas rester dans le flou : « J’étais en congé sabbatique à Air France et, arrivé l’échéance, j’allais devoir me positionner entre je retourne dans les avions ou je continue le spectacle. J’avais des gros doutes… Quand je suis allé aux Grosses Têtes, j’avais tous mes espoirs, et ma deadline (…) J’étais livide, j’avais le stress, le trac parce que c’était un exercice que je n’avais jamais fait (…)

L'humoriste

Christine Bravo m’a dit : ‘Défonce-moi la gueule, j’ai l’habitude, ça va t’aider.’ Et grâce à elle, et au bon accueil de tous les autres, j’ai pu me libérer d’un stress, les vanner. Et en sortant, Laurent Ruquier m’a dit qu’il était sûr que ça marcherait. En effet, c’était le moment qui m’a le plus marqué. » déclare l’artiste de 47 ans.

Imane Benlimam
Enthousiaste et passionnée, je suis une dilettante qui assouvit ses curiosités intellectuelles à travers son seul exutoire, l'écriture. Ainsi, c'est ma passion pour l'actualité et l'engouement de transmettre qui me donne ce plaisir-là que je vous invite à partager !
SUGGESTIONS