Jean-Jacques Goldman en colère, il envoie un message hallucinant !

Jean-Jacques Goldman en colère, il envoie un message hallucinant !

Jean-Jacques Goldman est sorti de son silence pour défendre les droits des artistes. Le chanteur est en colère contre l’amendement qui sera bientôt discuté à l’Assemblée nationale.

Jean-Jacques Goldman... un monstre musical

Jean-Jacques Goldman… un monstre musical

Interprète, auteur, compositeur et producteur…. Depuis plusieurs décennies et depuis plusieurs générations, Jean-Jacques Goldman de 70 ans fidélise effectivement le public.

Ce dernier compose donc des musiques de film, parraine de nombreuses associations et écrit ainsi pour de nombreux artistes. Bref, il fait tout bien !

Il quitte les Enfoirés !

Il quitte les Enfoirés !

Aujourd’hui âgé de 70 ans, Jean-Jacques Goldman veut y retourner. Il a notamment choisi de ne plus s’engager dans les Enfoirés. Une décision qui a désormais attristé ses admirateurs puisque c’était l’une des rares occasions de le revoir.

« A 65 ans et après trente ans de Bastards, je pense qu’il est temps de baisser les bras. Je n’ai plus la créativité, les idées et la modernité qu’exige un tel spectacle », déclarait-il effectivement en octobre 2016.

Jean-Jacques Goldman préfère donc laisser la place à une nouvelle génération.

Deux tourtereaux ont réussi à éviter les paparazzi

Deux tourtereaux ont réussi à éviter les paparazzi

Vivons heureux, vivons cachés, c’est désormais que le musicien et sa femme Nathalie Thu Huong-Lagier résument la vie privée. Les deux amoureux ont effectivement réussi à éviter les paparazzi. Il y en a très peu ou pas dans la presse.

En fait, au fil des années, Nathalie a entretenu une amitié avec sa star préférée. Ils ont échangé ensuite des lettres. Puis l’histoire d’amour est née.

Quelques mois plus tard, Jean-Jacques Goldman décide donc de quitter Paris et de vivre avec sa moitié dans le sud de la France, à Marseille. Les tourtereaux ont trois filles : Maya, Kimi et Rose

Jean-Jacques Goldman fait entendre sa voix 

Jean-Jacques Goldman fait entendre sa voix 

D’ordinaire très discret, Jean-Jacques Goldman sort désormais de l’ombre.

Alors que l’Assemblée nationale débattra bientôt de la prochaine loi sur l’empreinte numérique de l’environnement qui pourrait tout remettre en cause…. L’artiste français rejette un amendement qui affaiblirait le monde culturel encore très touché par la crise sanitaire liée au Covid-19. En fait, pas seulement lui ! Plus de 1600 autres artistes ont notamment signé la même plateforme.

Un échec pour les artistes en révolte ?

Un échec pour les artistes en révolte ?

Quand il s’agit de la plateforme signée, Jean-Jacques Goldman et ses anciens camarades ne pouvaient donc tolérer de voir s’opposer écologie et culture de la sorte. 

« L’argent collecté grâce à la copie privée sert à aider chaque année 12 000 événements culturels. 64% des festivals de musique sont financés en partie par ce mécanisme. Deux cent mille auteurs, écrivains, cinéastes, artistes-plasticiens, photographes, scénaristes, auteurs-réalisateurs, auteurs de théâtre ou encore compositeurs de musique sont soutenus dans leur travail. », pouvait-on lire.

Jean-Jacques Goldman : Il faut choisir écologie ou culture

Jean-Jacques Goldman : Il faut choisir écologie ou culture

« Mais voilà, les vendeurs de produits reconditionnés refusent de contribuer à ce système vertueux. Leur argument : ‘On est pour l’écologie, on favorise l’économie circulaire, on ne peut pas respecter en plus les règles européennes sur le droit d’auteur en participant au financement de la vie culturelle de notre pays.’ Il faut choisir : écologie ou culture. », était-il ainsi déploré.

Jean-Jacques Goldman et les autres signataires, déterminés à lutter. « Nous ne laisserons pas détruire un des piliers du financement de notre travail pour que les grandes plateformes du numérique accumulent plus de milliards au détriment du plus grand nombre. Le 10 juin, à l’Assemblée nationale, refusons l’amendement qui fragiliserait encore un peu plus le monde culturel, déjà très affecté par la crise sanitaire. », concluait la tribune.

Ainsi, parmi les artistes signataires on peut notamment citer : Abd Al Malika, Jean-Louis Aubert, Nathalie Baye, Bénabar, Sandrine Bonnaire, Dany Boon, Matthieu Chedid, Julien Clerc, François Cluzet, Gims, Vianney et Zazie.


Maurice Louis

Passionné par l'écriture et l'art, je suis de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! Je m'intéresse à la vie des célébrités en partageant les dernières nouveautés brûlantes.