HomePeopleJean Dujardin : Grosse polémique. Le teaser d’OSS 117 divise la toile...

Jean Dujardin : Grosse polémique. Le teaser d’OSS 117 divise la toile !

Jean Dujardin se retrouve en plein polémique depuis que le troisième volet d’OSS 117 a été annoncé. Lisez la suite pour plus de détails !

Jean Dujardin : Le teaser d’OSS 177 divise la toile !

Le teaser d’OSS 177 au centre de la polémique

Lors de la bande d’annonce du troisième volet, Hubert Bonisseur de La Bath, le personnage joué par Jean Dujardin, n’a pas changé. Hélas, son speech a attiré la polémique. « En France ? Il y a beaucoup moins de noirs qu’ici… et c’est dommage d’ailleurs ! » précise-t-il.

Le teaser d’OSS 177 au centre de la polémique

Les internautes choqués

En outre, les images diffusées sur la toile ont été énormément taclées par les internautes. On peut lire notamment : « Le malaise est total. », « Ah ouais bah le fait que les cinémas soient fermés ça ne va pas me déranger sur ce coup-là… » « C’est dommage. Le « racisme » ou les préjugés dans les deux premiers films n’étaient pas les trames principales, c’était juste quelque chose qui allait avec le personnage, avec une vraie histoire à côté. Mauvais choix de teaser, ou (j’espère que non) de type de film… » « Ultra gênante cette bande-annonce de 0SS 117 avec Jean Dujardin. ». « Ce qui me gêne c’est que l’humour d’OSS 117 vient du fait que c’est un personnage rétrograde et raciste. Là, j’ai le malaise en voyant le teaser. Les vannes racistes sont l’humour du film. »

Jean Dujardin rétorque !

Jean Dujardin rétorque !

Quant à d’autres internautes, ils pensent que ce troisième opus est dans la continuité des deux premiers. En effet, le personnage du comédien Jean Dujardin reste fidèle à lui-même.

Jean Dujardin

Jean Dujardin : “OSS 117 est fidèle lui-même”

« Déjà dans le second film, l’époque avait évidemment changé et pas lui. Là, ça se confirme. Décidément, il ne changera pas. Et je pense qu’on a envie qu’il ne change pas, d’ailleurs. C’est un colon français, sûr de lui, qui ne fait qu’enfiler les clichés et on s’en amuse.  » déclarait ainsi Jean Dujardin.

Le comédien

En revanche, Nicolas Bedos explique : « C’est un film très à charge. C’est très intéressant parce que je suis fils de pied noir. L’antiracisme, le racisme… ce sont des réflexions dans lesquelles j’ai baigné. Le film parle de tout ça : du paternalisme des blancs dans la Françafrique des années 1980. On part de l’idée qu’il ne faut pas se faire museler par une espèce de consensus actuel, d’indignation perpétuelle sur tout. C’est le travail de l’humour de s’emparer de ces sujets-là parce que sinon on va se faire chier. » Alors êtes-vous du côté de Jean Dujardin ?

Imane Benlimam
Enthousiaste et passionnée, je suis une dilettante qui assouvit ses curiosités intellectuelles à travers son seul exutoire, l'écriture. Ainsi, c'est ma passion pour l'actualité et l'engouement de transmettre qui me donne ce plaisir-là que je vous invite à partager !
SUGGESTIONS