Huile d’olive : Ces trois erreurs à ne plus faire en cuisine !

L’huile d’olive est devenue un incontournable dans la plupart de nos cuisines. Dans cet article, la rédaction Leenkus met la lumière sur ces erreurs que vous commettez peut-être avec votre huile d’olive lors de la préparation de vos repas. Lisez la suite !

Huile d’olive  : L’aliment incontournable de la cuisine !

L’aliment incontournable de la cuisine !

Venue remplacer le beurre dans la préparation de plusieurs repas … L’huile d’olive apporte à tout ce que l’on mijote une douce saveur méditerranéenne. 

Savez-vous seulement bien l’utiliser ? Caroline Clauvelin, responsable de la marque BIO PLANÈTE dévoile ses bons conseils pour vous aider à vous en servir correctement et à en tirer le meilleur à chaque fois. On met le point !

Il ne faut jamais faire frire l'huile d'olive … Erreur !

Il ne faut jamais faire frire l’huile d’olive … Erreur !

Pour la responsable de la marque BIO PLANÈTE , « Il y a une vraie tradition culinaire à l’huile d’olive », que l’on retrouve dans des recettes typiques comme la focaccia par exemple. En effet, cette huile riche et savoureuse est idéale pour l’assaisonnement à froid comme à chaud. C’est pourquoi on l’utilise beaucoup pour parfumer nos légumes et nos salades. Ou encore en filet sur un plat déjà cuisiné de brochettes de poisson ou de viande.

Par ailleurs, riche en Oméga-9, l’huile d’olive est aussi parfaite pour la cuisson. En possédant un point de fumée élevé, elle tient bien la chaleur à la poêle ou au four par exemple.

Toutefois, il ne faut jamais faire de la friture avec de l’huile d’olive. Selon Caroline Clauvelin, cette huile « atteint son point de fumée à 180 °C ». À savoir que pour réaliser des fritures… Il faut donc monter aux alentours de 200 °C. À cette température les composants de l’huile d’olive se détériorent.

Est-ce que l'huile d'olive se périme ?

Est-ce que l’huile d’olive se périme ?

Oui ! Contrairement à d’autres aliments comme le sel ou le miel qui ne sont pas périssables… L’huile d’olive a bien une date à partir de laquelle il vaut mieux ne plus la consommer.

En fait, au bout de quelques mois, une huile que vous aurez choisie « vierge extra devient une huile d’olive vierge ». C’est-à-dire qu’elle présente désormais au moins un défaut (une plus grande acidité par exemple).

Il faut compter généralement entre 18 à 24 mois pour l’utiliser sereinement et continuer à en sentir toutes les qualités gustatives. « L’huile peut rancir et devenir désagréable sans pour autant être mauvaise pour la santé », selon notre l’experte. « Chez BIO PLANÈTE nous mettons surtout des dates de durabilité minimale (DDM) et pas de dates limites de consommation (DLC) sur nos produits. Notre conseil [pour savoir si une huile est encore bonne] c’est « ouvrez, sentez, goûtez » ».

Huile d’olive  : Ne la jetez pas !

Ne la jetez pas !

Contrairement à la plupart de leurs contenants, les huiles de cuisson ont la particularité de ne pas être recyclables. Ce qui implique qu’il faut éviter au maximum de les jeter à la poubelle avec les ordures ménagères.

Aussi, il faut s’abstenir de s’en débarrasser dans les canalisations (évier de la cuisine ou toilettes). En fait, si elle est jetée en trop grande quantité dans la tuyauterie, elle se solidifie dans les canalisations. Et cela peur à long terme se révéler catastrophique ! Il vaut mieux de la remettre dans son récipient une fois usagée, ou dans un vieux bidon et ensuite de l’amener à la déchetterie pour qu’ils en disposent correctement.

En revanche, avant de vouloir vous en débarrasser, pensez d’abord à l’utiliser au maximum. Pour cela, il vous suffit de la filtrer entre deux préparations et de la réutiliser pour une autre.