Gérald Darmanin : Le ministre veut «pénaliser» les certificats de virginité !

Gérald Damanin s'attaque aux certificats de virginité

Le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, veut pénaliser les certificats de virginité en France.

Gérald Darmanin

Gérald Darmanin compte suggérer une pénalisation des certifications de virginité !

Gérald Darmanin va “proposer de sanctionner” les certificats de virginité, dans le cadre du projet de loi contre le séparatisme.

En effet, le ministre déclara dans une interview au Parisien que le gouvernement prépare le projet pour cet automne.

«Nous allons (…) nous attaquer aux« certificats de virginité ». Certains médecins osent encore certifier qu’une femme est vierge pour permettre un mariage religieux. Ceci, malgré la condamnation de ces pratiques par le Conseil de l’ordre des médecins », précise Gérald Darmanin.

Gérald Darmanin propose une pénalisation

«Nous allons non seulement l’interdire formellement, mais proposer une pénalisation», a-t-il déclaré.

«Nous préciserons également dans la loi qu’aucun élu ne peut prendre des mesures pour promouvoir l’inégalité entre les femmes et les hommes pour mettre en place des pratiques communautaires. Comme, réserver les heures de piscine à un sexe plutôt qu’à un autre », a ajouté Gérald Darmanin.

Le ministre veut pénaliser les certificats de virginité

Gérald Darmanin soutenu par Emmanuel Macron

En outre, le président de la République française, Emmanuel Macron, a déjà présenté son opinion à l’égard du sujet, en février.

«Dans la République, on ne peut pas exiger de certificats de virginité pour se marier.

Dans la République, il ne faut jamais accepter que les lois de la religion puissent être supérieures aux lois de la République » déclara-t-il.

Emmanuel Macron

Les séparatismes ? De quoi s’agit-il exactement ?

De par le fait que Gérald Darmanin veuille proposer de pénaliser les certificats de virginité, Emmanuel Macron a été le premier à discuter ce point.

Le terme ‘‘séparatisme’’ a été employé pour la première fois par le Président Emmanuel Macron en 2019.

Il cita : « Dans certains endroits de notre République, il y a un séparatisme qui s’est installé. C’est-à-dire la volonté de ne pas vivre ensemble, de ne plus être dans la République, et au nom d’une religion, l’islam, en la dévoyant. »

Les séparatismes ? De quoi s’agit-il exactement ?

Il expliqua : « Dans la nation française, il y a des identités reconnues si l’on respecte les lois de la République ».

En effet, le séparatisme c’est « quand, au nom d’une religion, de telle ou telle influence extérieure, on dit ‘je ne respecte plus les lois de la République’ ».

Marlène Schiappa est sortie de son silence pour démontrer qu’il n’y a pas “une loi contre les musulmans”.

« L’idée c’est de contrer les groupes organisés de manière hostile et violente vis-à-vis de la République.

La loi est là pour lutter contre la radicalisation, prévenir les actes terroristes » déclara-t-elle.


Imane Benlimam

Enthousiaste et passionnée, je suis une dilettante qui assouvit ses curiosités intellectuelles à travers son seul exutoire, l'écriture. Ainsi, c'est ma passion pour l'actualité et l'engouement de transmettre qui me donne ce plaisir-là que je vous invite à partager !