Fret ferroviaire : nouveau plan de relance pour l’économie !

Les agents de fret ferroviaire sont impatients d’entendre les résultats du nouveau plan de relance prévu pour le 3 septembre.

Car, cela leur permettra effectivement, de remettre des marchandises dans les trains sur une base durable.

Fret ferroviaire : un nouveau plan de relance pour l'économie !

Une dure mission : Reprise du fret ferroviaire !

A priori, le 14 juillet, Emmanuel Macron a communiqué la nouvelle en annonçant son ambition de « restructurer massivement » le secteur.

Ainsi que les trains de courte distance (qui participeront également au fret) et les trajets de nuit.

Cependant, le Premier ministre Jean Castex a ensuite mentionné après deux semaines un « plan de reconquête du rail ».

En complétant que « le futur plan de relance (…) comprendra un volet relatif au fret ferroviaire ».

Une dure mission : Reprise du fret ferroviaire !

Un plan ferroviaire bien étudié !

Les entreprises ferroviaires, les agents de transport multimodal et les expéditeurs ont formé une coalition intitulée 4F (pour « French Rail Freight of the Future »).

Les propositions qu’ils ont élaboré en juin sont supérieures à 16 milliards d’euros à l’horizon 2030, pour le fret ferroviaire.

Un plan ferroviaire bien étudié !

Fret ferroviaire : Des objectifs en cours !

La Convention des citoyens sur le climat a en effet, repris ses objectifs.

Ensuite, en 2030, ils prévoient de doubler la part du fret ferroviaire.

Ceci représenterait 18 % du transport national de marchandises en France contre 89 % actuellement pour la route.

Fret ferroviaire : Des objectifs en cours !

Des taux de fret ferroviaire, élevés !

A 18%, il s’agit en fait d’atteindre la moyenne actuelle de l’UE… Tout en sachant que Bruxelles compte approcher les 30% dans le même délai.

Des taux de fret élevés !

Les anciens plans et leurs résultats !

En 2006, de nombreux plans stratège de relance du secteur et sa libéralisation n’ont pas suffi à arrêter son déclin.

En effet, les convois de fret, qui passent automatiquement après les passagers, sont peu performants. Donc, sanctionnés sur les travaux du réseau, qu’ils ont sacrifiés à la moindre grève… Sans oublier les nuisances sonores, avec des équipements généralement obsolètes qui interviennent de nuit.

L’alliance 4F a fait part de son projet à Bercy la semaine dernière.

Le Ministère des Transports et SNCF Réseau, à l’AFP, par la voix de son responsable Franck Tuffereau, précise que « Le chiffrage a été affiné ».

Les anciens plans et leurs résultats !

Fret ferroviaire, projet 2021–2024 !

En premier lieu, selon M. Tuffereau, un tout premier effort sera dédié à la « sauvegarde » de l’existant en 2021-2024.

Évalué à un montant d’environ 2,8 milliards d’euros.

Fret Ferroviaire, projet 2021–2024 !

Un montant de 2.8 milliards d’euros pour le fret ferroviaire !

Un montant de 2.8 milliards d’euros réservé pour « les lignes courtes, les voies de service et les éléments les plus prioritaires pour pouvoir relancer le secteur, y compris la baisse des péages » (droits de circulation des trains payés à la SNCF Réseau).