Françoise Hardy : Elle demande l’euthanasie…”Il faut faire cette loi”

Françoise Hardy : Elle demande l'euthanasie..."Il faut faire cette loi"

Mardi 30 mars 2021, Françoise Hardy était invitée sur les ondes de RTL.  La chanteuse  a évoqué l’un des sujets brûlants du moment, l’euthanasie. Souffrante d’un cancer depuis des années, la mère de Thomas espère donc que la situation va évoluer en France.

Françoise Hardy ne mâche pas ses mots

Françoise Hardy ne mâche pas ses mots

Alors qu’elle sort actuellement ‘Chansons sur toi et nous’, un recueil de tous ses textes accompagné de ses commentaires… L’interprète de ‘Tous les garçons et les filles’ s’est exprimée sur un sujet de société qui lui tient à cœur. Épuisée après de longues années de combat. Au micro de RTL, ce mardi 30 mars, Françoise Hardy a décrit le calvaire qu’elle vit depuis des années.

Des effets indésirables qui gâchent l'existence...

Des effets indésirables qui gâchent l’existence…

“Pour m’alimenter, ça prend six heures par jour. Le reste du temps, je réponds aux mails. Je fais des soins médicaux importants, je suis complètement asséchée de partout à cause des rayons. Ils m’ont en fait traversé 45 fois la tête. Ils ont brûlé mes glandes salivaires…”, décrit-elle.

"Il faut abréger les souffrances"

“Il faut abréger les souffrances”

Des traitements qui empêchent désormais l’ex-compagne de Jacques Dutronc de chanter et l’ont rendue sourde d’une oreille. Épuisée après de longues années de combat, Françoise Hardy se dit ainsi favorable à l’euthanasie. Elle espère également que la France fera quelque chose.  “À partir d’un certain moment où il y a beaucoup trop de souffrance et où il n’y a aucun espoir, il faut abréger les souffrances. C’est la moindre des choses. C’est humain”, a-t-elle ainsi regretté au micro de RTL.

La mère de Françoise Hardy a eu recours à l'euthanasie

La mère de Françoise Hardy a eu recours à l’euthanasie

En fait, l’idole yéyé a confié que sa mère avait donc pu se faire euthanasier. Cette dernière souffrait alors d’une maladie de Charcot. “Ma mère a pu, avec ma complicité, se faire euthanasier.  De savoir que son médecin pourrait l’aider et faire en sorte qu’elle soit euthanasiée quand elle ne voudrait plus continuer à vivre cette horrible maladie. Ça a été un confort extraordinaire”, se souvient donc Françoise Hardy.

"Il faut faire cette loi"

“Il faut faire cette loi”

Et de conclure, Françoise Hardy exhorte désormais son pays, la France, à agir pour changer les choses.  “Il faut que la France en fasse autant. Il faut faire cette loi.” a-t-elle aussi assuré. Une position très tranchée pour la maman de Thomas qui se dit qu’elle y aura peut-être recours un jour.  “Je suis dans un état de souffrance vraiment cauchemardesque la plupart du temps”.


Meriem Meskouk

Créatrice et curieuse, j'ai grandi en compagnie des livres, toujours à la recherche de nouvelles expériences à mener. Aussi, je suis passionnée par la cuisine et la photographie culinaire.