Emmanuel Macron exaspéré : « Mais il se prend pour qui, lui ? »

Emmanuel Macron exaspéré ! Alors que certaines personnalités politiques essaient de se faire une place pour siéger à l’Élysée aux côtés du chef de l’État… Ce dernier n’apprécierait pas vraiment ses stratagèmes compétitifs comme le rapporte Le Journal du dimanche paru ce dimanche 10 octobre 2021.

Qui va à la chasse perd sa place !

Qui va à la chasse perd sa place !

Bruits de couloir à l’Élysée dans l’ombre du président de la République, certaines personnalités politiques tentent de se démarquer en prévision de 2022.

À quelques mois de l’élection présidentielle… Beaucoup de membres du premier cercle d’Emmanuel Macron attendent impatiemment l’annonce de sa candidature pour l’année 2022. Et certains espéreraient même se frayer, l’année prochaine, une bonne place au gouvernement Macron. Selon Le Journal du dimanche paru ce dimanche 10 octobre 2021.

Emmanuel Macron : "Mais il se prend pour qui, lui ?"

Emmanuel Macron : « Mais il se prend pour qui, lui ? »

En revanche, en voulant s’attirer les bonnes grâces du l’époux de Brigitte Macron pour un poste intéressant… Certains se seraient donc attirés les foudres du Président.

« Mais il se prend pour qui, lui ? », aurait lancé Emmanuel Macron de 44 ans en privé selon le journal du dimanche. Car le chef de l’État n’apprécierait pas que « certaines personnalités politiques soutiennent ses idées dans l’intention, une fois en poste au gouvernement, de s’en attribuer fièrement les mérites. »

Emmanuel Macron : "S’il pense que pour me plaire, il doit passer par les médias, il ne m’a pas compris !"

Emmanuel Macron : « S’il pense que pour me plaire, il doit passer par les médias, il ne m’a pas compris ! »

Autre chose que Emmanuel Macron n’apprécierait pas selon Le Journal du dimanche… La compétition abusive pour les places à ses côtés. L’ancien banquier en aurait plus qu’assez. « S’il pense que pour me plaire, il doit passer par les médias, il ne m’a pas compris ! », déclare-t-il agacé.

“Le bal des ministres”

“Le bal des ministres”

Dans ces mêmes colonnes du Journal de dimanche, un partisan La République en Marche (LREM) aurait donc décrit la même situation chez les actuels ministres : « C’est le bal des ministres qui ont peur de ne pas survivre à 2022 », a-t-il notamment expliqué au journal.

Face à ses échauffourées dans les couloirs du 55 rue du Faubourg-Saint-Honoré… L’actuel président Emmanuel Macron pourrait se lasser de l’attentisme autour de sa candidature. Et faire enfin connaître sa décision pour l’élection présidentielle française de 2022.